Avril-août 1945 Des P-51 sur le Ja­pon

Deuxième par­tie. Pro­blèmes de na­vi­ga­tion, fa­tigue, mau­vaises condi­tions mé­téo­ro­lo­giques : les mis­sions d’es­corte sur le Ja­pon de­puis l’île d’Iwo Ji­ma se ré­vèlent éprou­vantes, par­fois mor­telles pour les pi­lotes.

Le Fana de l'Aviation - - Histoire - Par Xa­vier Méal. Re­cherches ico­no­gra­phiques Fran­çois Her­bet.

La se­conde mis­sion eut lieu le 12 avril. S’il s’agis­sait de nou­veau d’es­cor­ter les B-29 du 73rd BW sur les usines Na­ka­ji­ma, elle ne se dé­rou­la pas exac­te­ment comme la pre­mière. Les P-51 du 21st FG eurent à af­fron­ter des condi­tions de vent très dif­fi­ciles à Cen­tral Field, qui gé­nèrent consi­dé­ra­ble­ment les pi­lotes dès le rou­lage, au point que cer­tains durent re­brous­ser che­min une fois ar­ri­vés en bout de piste, pour re­joindre le bout de ter­rain op­po­sé, les vents ayant bas­cu­lé. Ce­la coû­ta non seule­ment un temps pré­cieux, mais aus­si du car­bu­rant. Le maj. El­mer Booth, com­man­dant en se­cond du 21st FG, dé­col­la le pre­mier à 7 h 55 avec le 46th FS, mais le der­nier avion de son troi­sième es­ca­dron, le 531st FS, ne fut en l’air qu’à 8 h 37. Les 46th et 72nd FS ayant alors de­puis long­temps pris la route du Ja­pon, les trois pa­trouilles du 531st re­vinrent se po­ser à Iwo Ji­ma. Les aban­dons dus à di­vers pro­blèmes firent que seule­ment 82 “Mus­tang” at­tei­gnirent le Pays du so­leil le­vant, où ils trou­vèrent des pay­sages noyés dans la brume et une vi­si­bi­li­té in­fé­rieure à 10 km. De ce fait, il n’y eut que peu de com­bats aé­riens. Les deux es­ca­drons du 21st FG se pla­cèrent en couverture haute à l’avant du dé­fi­lé des B-29, et aper­çurent les pre­miers en­ne­mis vers 11 h 30. Le com­man­dant du 46th FS, le maj. Fred Shir­ley, abat­tit dans un pre­mier temps un Ki- 45 “To­ryu”, puis s’en prit à une for­ma­tion de J2M “Rai­den” ; il en abat­tit un, et ses équi­piers, les 1st lt John Brock et Eu­gene Na­ber, en col­la­bo­ra­tion avec le cne Jack Gar­nett, en re­ven­di­quèrent un pro­bable.

le che­min de re­tour vers le point de ral­lie­ment, un pi­lote de J2M par­ti­cu­liè­re­ment agres­sif s’en prit aux avions du 72nd FS et abat­tit le P-51 du 1st lt James Beat­tie qui fut tué. Le 15th FG était pour sa part me­né ce jour-là par le maj. Em­mett Kear­ney Jr, com­man­dant en se­cond du groupe, à la tête du 47th FS. Il abat­tit avec son ai­lier le 1st lt Har­ry Ty­ler un Ki- 45, puis un A6M “Ze­ro” avant de faire de­mi-tour pour ren­trer vers Iwo Ji­ma. Ce jour-là, le 15th FG ra­me­na 11 vic­toires confir­mées, cinq pro­bables et deux en­dom­ma­gés. Le maj. Jim Tapp abat­tit de son cô­té un Ki- 61, mais l’avion de son ai­lier, le 1st lt Fred White qui le sui­vait de très près, fut vic­time d’un ra­dia­teur d’huile en­dom­ma­gé semble-t-il par une ou plu­sieurs de ses douilles qui furent as­pi­rées par l’écope d’air ven­trale du chas­seur. Le mo­teur de White lâ­cha lors du vol re­tour et il n’eut d’autre so­lu­tion que de sau­ter, mais son pa­ra­chute ne s’ou­vrit pas. Le 78th FS per­dit pour sa part le 1st lt Gor­don Ch­ris­toe, qui tom­ba au-des­sus du Ja­pon du­rant un com­bat.

à Iwo Ji­ma en vo­lant uni­que­ment sur les ré­ser­voirs in­terne de­puis par­fois une heure, les ré­ser­voirs ex­ternes étant lar­gués dès qu’un chas­seur en­ne­mi était aper­çu, ame­nait les pi­lotes à réa­li­ser des

USAF

Les pi­lotes em­por­taient en mis­sion “un peu de ré­con­fort” sous forme d’une part de gâ­teau, de che­wing-gum, et de quelques bon­bons… le “dé­jeu­ner du membre d’équi­page” ( air crew lunch).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.