L’Oi­seau Blanc,

Le Fana de l'Aviation - - Actualites -

Le 17 oc­tobre der­nier, les mai­ries de Pa­ris et de Bou­lo­gneBillan­court dé­voi­laient de nou­velles plaques de dé­no­mi­na­tion à la rue Nun­ges­ser et Co­li si­tuée dans le 16e ar­ron­dis­se­ment. Voi­ci ce qui est dé­sor­mais li­sible :

L’Oi­seau Blanc. ins­crit :

Au­pa­ra­vant était

La nou­velle a été re­prise par la presse et sur les ré­seaux so­ciaux. an­non­çait le 17 oc­tobre :

Sur ses comptes Fa­ce­book et Twit­ter, l’ar­mée de l’Air, [ sic], n’an­non­çait rien de moins que “ Tout ce­la ne peut qu’en­traî­ner de nom­breuses ques­tions. Sur quoi se basent les deux mai­ries pour af­fir­mer que les avia­teurs furent nau­fra­gés de­vant SaintPierre- et- Mi­que­lon ? Pour­quoi faire de Nun­ges­ser et Co­li les pre­miers à tra­ver­ser l’At­lan­tique ? La dé­ci­sion de re­faire les plaques de rue se fonde sur les re­cherches me­nées par Ber­nard De­cré, pré­sident de l’as­so­cia­tion À la re­cherche de De­puis de nom­breuses an­nées Ber­nard De­cré mène une en­quête mi­nu­tieuse pour trou­ver des traces de l’avion. Elle s’ajoute à d’autres re­cherches, le des­tin de et de ses pi­lotes fai­sant l’ob­jet d’une vé­ri­table quête de­puis sa dis­pa­ri­tion. Re­cherches sous- ma­rines et sé­jours dans les dé­pôts d’ar­chives se sont suc­cé­dé pour Ber­nard De­cré. Se­lon le blog de son as­so­cia­tion, un do­cu­ment des garde- côtes amé­ri­cains dit que les dé­bris d’un avion blanc qui pour­raient être ceux de ont été aper­çus à l’époque non loin de Saint- Pierre- et- Mi­que­lon. Des mor­ceaux au­raient même été ré­cu­pé­rés en­suite. Par­mi les fais­ceaux d’in­dices s’ajoutent des té­moi­gnages de Saint- Pier­rais qui semblent évo­quer la pré­sence dans le ciel de l’avion à cette pé­riode. Trois cam­pagnes de re­cherche du mo­teur Lor­raine- Dié­trich furent me­nées en mer à l’est de SaintPierre- et- Mi­que­lon de 2009 à 2012 – sans ré­sul­tat. Tout ce­la est fort in­té­res­sant mais, en l’état, on ne peut en res­ter qu’au stade des sup­po­si­tions. Pas de cer­ti­tudes, ce que confirme Ber­nard De­cré lors­qu’il dit avoir de­man­dé aux garde- côtes amé­ri­cains de sor­tir de leur dé­pôt les dé­bris de

qu’ils au­raient conser­vés et évoque une nou­velle cam­pagne sous- ma­rine au large de Port­land ( Maine) pour trou­ver, en­fin, le mo­teur. Dans ces condi­tions il nous semble quelque peu pré­ma­tu­ré d’af­fir­mer au­jourd’hui que Nun­ges­ser et Co­li furent

à Saint- Pierre- et- Mi­que­lon. Ce qui est par­fai­te­ment cri­ti­quable c’est de trans­for­mer leur dis­pa­ri­tion, cer­taine à ce jour – sauf coup de théâtre bien im­pro­bable tant il est per­mis de dou­ter qu’ils me­nèrent une nou­velle vie après le 9 mai – en

de la tra­ver­sée de l’At­lan­tique. La consé­quence est d’in­duire en er­reur une bonne par­tie de la presse et même l’ar­mée de l’Air, qui a fi­na­le­ment de­puis ef­fa­cé ses pu­bli­ca­tions pé­remp­toires sur le su­jet. Non, Nun­ges­ser et Co­li n’ont pas réus­si leur tra­ver­sée, fussent- ils échoués en mer au pied de l’ob­jec­tif. Pré­tendre le contraire re­vient à va­li­der les nom­breuses ten­ta­tives. Non ils ne furent pas, et de très loin, les pre­miers à Nous ne vous fe­rons pas la le­çon en rap­pe­lant Al­cock et Brown réus­sis­sant sans es­cale l’ex­ploit en juin 1919. Jouer sur les mots pour lais­ser en­tendre le contraire, c’est som­brer in­évi­ta­ble­ment dans les méandres d’un na­tio­na­lisme bien mal ve­nu. Vou­loir rendre les hon­neurs à Nun­ges­ser et Co­li est par­fai­te­ment louable, mais pas en tra­ves­tis­sant l’his­toire. Vou­loir ain­si

comme le de­mande Ber­nard De­cré dans son livre

pu­blié en 2014, est par­fai­te­ment in­con­gru. Il est dé­sor­mais urgent que Ber­nard De­cré éta­blisse à par­tir de ses re­cherches un rap­port cir­cons­tan­cié avec faits et do­cu­ments pour évi­ter l’ap­pa­ri­tion de nou­velles plaques par­lant si­mul­ta­né­ment de donc d’échec, et de réus­site, ce qui est com­plè­te­ment contra­dic­toire.

Cap­ture d’écran du mes­sage Twit­ter de l’ar­mée de l’Air.

ALEXIS RO­CHER

De L’Oi­seau Blanc, il ne reste que le train d’at­ter­ris­sage lar­gué au dé­col­lage, ex­po­sé au mu­sée de l’Air et de l’Es­pace.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.