L’ar­chi­tec­ture des com­mandes de vols élec­triques du “Mi­rage” 2000 01 lors du pre­mier vol

Le Fana de l'Aviation - - Premiers Vols Du “mirage” 2000 -

Dans le cock­pit :

– manche cen­tral à dé­bat­te­ments clas­siques avec en pro­fon­deur une bu­tée élas­tique qui couvre le do­maine de vol no­mi­nal et une bu­tée mé­ca­nique en cas de be­soin d’ou­tre­pas­ser. Trims [ com­pen­sa­teurs] ma­nuels en pro­fon­deur et gau­chis­se­ment, pa­lon­nier. – in­ter­rup­teurs ma­nuels (“charges lourdes” pour fi xer le do­maine de vol des em­ports ; mode ul­time “se­cours” ; do­maines (“Z”, al­ti­tude, “VC”, vi­tesse) en cas de perte to­tale de l’ané­mo­mé­trie ; “dé­gra­dé vrille” et, spé­ci­fi que au pre­mier vol, un mode “dé­gra­dé”) ; voyants ( ambre/ rouge/ gain) d’in­for­ma­tion du pi­lote.

En soute avion :

– les ordres sont éla­bo­rés par 2 x 2 chaînes ( boîtes ana­lo­giques CDVE 1 [ com­mandes de vol élec­triques] et CDVE 2) iden­tiques et un cal­cu­la­teur ( boîte CDVE 3) triple chaîne en tech­no­lo­gie hy­bride pour cal­cu­ler les gains né­ces­saires au pi­lo­tage et à leur sé­cu­ri­té dans la to­ta­li­té du do­maine de vol ; – un boî­tier dit d’“ul­time se­cours” en cas de perte du sys­tème prin­ci­pal. L’“ul­time se­cours” du “Mi­rage” 2000 01 ac­ti­vait une ti­mo­ne­rie mé­ca­nique. Par la suite celle- ci fut rem­pla­cée par un mo­teur élec­trique ; – un boî­tier becs/ sou­ris [ en­trées d’air]/ in­ter­faces pi­lote.

Dans la struc­ture :

– les ordres sont exé­cu­tés par des ser­vo­com­mandes élec­tro­hy­drau­liques double corps, une pour cha­cun des deux cir­cuits hy­drau­liques : il y a deux ser­vo­com­mandes lo­gées dans chaque de­mi- voi­lure, pour le pi­lo­tage en rou­lis et en pro­fon­deur, et une à la base de la di­rec­tion pour le pi­lo­tage en la­cet. Par rap­port aux avions pré­cé­dents, la pres­sion hy­drau­lique a été aug­men­tée à 280 bars, ce qui per­met d’avoir des ser­vo­com­mandes lo­geables dans les bords de fuite des voi­lures tout en étant ca­pables de dé­li­vrer les ef­forts re­quis dans tout le do­maine de vol.

Les in­for­ma­tions né­ces­saires aux cal­cu­la­teurs sont mul­tiples et trans­mises par :

– trois sondes Pi­tot ré­chauf­fées pour les pres­sions : sta­tiques ( al­ti­tude) et

dy­na­miques ( vi­tesse ou ba­din) ; – trois uni­tés de me­sure de pres­sion ; – trois sondes gi­rouettes d’in­ci­dence ; – quatre gy­ro­mètres par axe ( pro­fon­deur rou­lis la­cet) ; – quatre ac­cé­lé­ro­mètres dé­diés au fac­teur de charge ( Jz) et à l’ac­cé­lé­ra­tion

trans­ver­sale ( Jy) ; – état du train ren­tré/ sor­ti et sol/ vol ; – les ordres du pi­lote.

Sources d’éner­gie :

– mo­teurs hy­drau­liques 1 et 2 pour les mo­to- al­ter­na­teurs des chaînes 1 et 2 ; – ré­seaux élec­triques : trois nor­maux et le qua­trième est une bat­te­rie avion pour

les chaînes 3 et 4 et la boîte CDVE 3.

No­ta : les échanges fi laires avec l’avion étaient de l’ordre de 4 000 points d’in­ter­con­nexion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.