Quand les mar­quages parlent…

Le Fana de l'Aviation - - D.338 Ville De Toulouse -

Les mar­quages et les poin­çons ob­ser­vés sur les pièces re­trou­vées sont des mines d’in­for­ma­tions sur­pre­nantes. Leur dé­cryp­tage est fa­ci­li­té par les fo­rums sur les­quels les pas­sion­nés d’aé­ro­nau­tique dia­loguent. Ces ex­perts, sou­vent spé­cia­li­sés dans leur propre do­maine, per­mettent de dé­chif­frer ces mar­quages et de com­prendre le con­texte de fa­bri­ca­tion d’une pièce, et du coup l’his­to­rique d’un avion. Par exemple, le lo­go SAF sur une pièce de struc­ture si­gni­fi e So­cié­té aé­ro­nau­tique fran­çaise. La SAF était la so­cié­té pro­prié­taire des avions De­woi­tine. Elle fut créée le 14 mars 1927 et mise en li­qui­da­tion ju­di­ciaire en avril 1937, lors de la na­tio­na­li­sa­tion qui me­na à la créa­tion de la SNCAM ( So­cié­té na­tio­nale des cons­truc­tions aé­ro­nau­tiques du Mi­di). Il est vrai­sem­blable que les poin­çons SAF furent uti­li­sés pos­té­rieu­re­ment à mars 1937 par la SNCAM. Le lo­go BV à l’en­vers si­gni­fi e “Bu­reau Ve­ri­tas”. Un pan­neau com­porte à son ex­tré­mi­té in­fé­rieure gauche un ver­rouillage de marque “Cho­bert” : il s’agit d’un clip de fi xa­tion d’une trappe de vi­site ( bre­vet fran­çais 798629). Cette trappe cir­cu­laire était mise en place avec une lé­gère ro­ta­tion pour en­ga­ger les ri­vets à em­base et son ver­rouillage était as­su­ré par un lin­guet. Fixée au re­vê­te­ment sur un bras ar­ti­cu­lé, elle était im­per­dable. Il est amu­sant de sa­voir que la so­cié­té Cho­bert était ini­tia­le­ment un fa­bri­cant d’armes et de cycles à Saint- Étienne, qui se di­ver­si­fi a dans l’aé­ro­nau­tique dans les an­nées 1920. Elle fa­bri­qua un sys­tème de fi xa­tion et de ré­glage des hau­bans, que l’on trou­vait en abon­dance dans les bi­plans. Par la suite, elle pro­dui­sit dif­fé­rents sys­tèmes de fi xa­tion, et dé­ve­lop­pa le pre­mier pis­to­let de ri­ve­tage pneu­ma­tique ( la pu­bli­ci­té di­sait 1 200 ri­vets po­sés à l’heure), qui com­men­ça à être em­ployé dans l’in­dus­trie aé­ro­nau­tique en 1936, et à grande échelle en Gran­deB­re­tagne pen­dant la guerre. Les ri­vets “sys­tème Cho­bert” équi­paient lar­ge­ment les avions Mo­rane- Saul­nier, jus­qu’au MS 406, et ils existent tou­jours au­jourd’hui.

G. C OL LA VE RI

Le pan­neau avec, à gauche, le sys­tème de ver­rouillage Cho­bert.

G. COL­LA­VE­RI

Ci-contre le ver­rouillage Cho­bert.

À droite, les mar­quages SAF (So­cié­té aé­ro­nau­tique fran­çaise) et BV à l’en­vers (Bu­reau Ve­ri­tas).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.