Oc­tobre 1977-mai 1978 : pre­miers vols Pi­lotes et in­gé­nieurs ra­content

Pre­mière par­tie. Les ac­teurs des pré­pa­ra­tifs et du pre­mier vol du “Mi­rage” 2000 01 le 10 mars 1978 nous font re­vivre ces mo­ments riches en émo­tions.

Le Fana de l'Aviation - - Sommaire N° 580/mars 2018 - Té­moi­gnages de Ber­nard Du­breuil, Guy Mi­taux-Mau­rouard et Ber­nard Voi­sin re­cueillis par Alexis Ro­cher.

Pre­mière par­tie Les pre­miers vols du “Mi­rage” 2000 ra­con­tés par son équipe d’es­sais. Pal­pi­tants !

Le “Mi­rage” 2000 01 ar­ri­va à Istres tran­spor­té par la route le 1er oc­tobre 1977. Le di­rec­teur des es­sais en vol de la so­cié­té AMD-BA était Jean-Fran­çois Ca­zau­biel, qui tra­vaillait en étroite liai­son avec le di­rec­teur gé­né­ral tech­nique Jean Ca­brière. Jean-Fran­çois Ca­zau­biel nomme Ber­nard Du­breuil in­gé­nieur d’es­sais du “Mi­rage” 2000. Jean Coureau, chef pi­lote d’es­sais, se­ra le pi­lote du pre­mier vol.

Ber­nard Du­breuil : “Une fa­bu­leuse cam­pagne d’es­sais com­mence ! J’avais conduit pen­dant 10 ans les es­sais en vol du “Mi­rage” F1, dont le F1M53, ver­sion équi­pée d’un ré­ac­teur Snec­ma M53 pour “le mar­ché du siècle”. Après l’ar­rêt du pro­gramme ex­port F1M53 et de l’ACF (Avion de com­bat fu­tur), ce­lui du “Mi­rage” 2000 a été lan­cé. Il sem­blait que Das­sault était re­ve­nu aux ori­gines avec l’aile del­ta du “Mi­rage” III… Nous nous sommes vite aper­çus que les nou­veau­tés du “Mi­rage” 2000, no­tam­ment les com­mandes de vol élec­triques “pleine au­to­ri­té”, l’aé­ro­dy­na­mique de la voi­lure, l’uti­li­sa­tion mas­sive d’élé­ments de struc­ture en com­po­site et la mo­to­ri­sa­tion, mar­quaient un pro­grès gi­gan­tesque.

L’aé­ro­dy­na­mique de la voi­lure (41 m2 contre seule­ment 34 pour le “Mi­rage” III et 25 pour le “Mi­rage” F1) est pro­té­gée aux grandes in­ci­dences par le bra­quage des becs de bord d’at­taque, ce qui doit don­ner des basses vi­tesses rem mar­quables.

Le mo­teur M53, ali­men­té par des en­trées d’air hé­ri­tées du ““Mi­rage” F1 (sou­ris bi­co­niques – en­trées d’air ad­di­tion­nelles avec pelles sor­tant aux grandes in­ci­dences) ne nous in­quiète pas trop compte te­nu de n notre ex­pé­rience sur F1M53… Les ma­té­riaux com­po­sites ne nous in­quiètent pas da­van­tage.

La grande nou­veau­té, c’est le dé­ve­lop­pe­ment des CDVE [com-

mandes de vol élec­triques]. L’avion est conçu in­stable pour amé­lio­rer sa ma­noeu­vra­bi­li­té et ses per­for­mances aé­ro­dy­na­miques, et les CDVE “pleine au­to­ri­té” peuvent ajou­ter à l’ordre du pi­lote des ordres élec­triques d’amor­tis­se­ment ou de li­mi­ta­tions dont l’am­pli­tude peut dé­pas­ser celle de la de­mande du pi­lote ! Ce ta­bleau nous trou­blait, sur­tout lorsque nous évo­quions dif­fé­rents cas de panne !

Une ré­flexion im­por­tante est donc me­née avant le pre­mier vol avec notre Di­rec­tion gé­né­rale tech­nique (DGT) afin d’en­tre­prendre les vols avec un sen­ti­ment de sé­cu­ri­té rai­son­nable.

L’équipe de piste, di­ri­gée par Jacques Bou­veau et An­dré Vi­dal, mène ron­de­ment avec le chef mé­ca­ni­cien Gé­rard Cho­pi­neau la fi­ni­tion, l’as­sem­blage et les opé­ra­tions clas­siques (contrôles et fonc­tion­ne­ment des cir­cuits hy­drau­lique, car­bu­rant, élec­trique, “ba­rat­tage” de l’avion (1), etc.)”

Une at­mo­sphère dan­tesque

Un soin par­ti­cu­lier est ap­por­té aux CDVE par Ber­nard Voi­sin, in­gé­nieur d’es­sais spé­cia­liste des com­mandes de vol élec­triques (lire en­ca­dré page 16). Il se sou­vient : “L’in­té­gra­tion des CDVE sur l’avion est ef­fec­tuée avec Claude Bei­gnet et ses équipes. Elle suit lo­gi­que­ment le pas­sage à Saint- Cloud des cal­cu­la­teurs sur le banc de test glo­bal (BTG, en an­glais “Iron Bird”). Le BTG est cou­plé avec le banc de si­mu­la­tion du dé­par­te­ment Qua­li­té de vol de la Di­rec­tion gé­né­rale tech­nique, lui aus­si ins­tal­lé à Saint- Cloud. Ce point de ren­contre entre les res­pon­sables des Qua­li­tés de vol (Paul Louis Ma­thé et Jacques Bas­ti­don) et les concep­teurs et réa­li­sa­teurs des équi-

(1) L’avion est mon­té sur des cer­ceaux puis bas­cu­lé dans tous les sens pour faire tom­ber des ob­jets “in­trus”.

pe­ments CDVE est fon­da­men­tal et per­ma­nent dans ces pé­riodes.

Peu avant le pre­mier vol, on no­te­ra deux es­sais glo­baux plu­tôt spec­ta­cu­laires pen­dant les­quels l’avion est sur vé­rin avec le train d’at­ter­ris­sage ren­tré ou sor­ti. En ef­fet les ordres d’amor­tis­se­ment et de li­mi­ta­tions sont éla­bo­rés à par­tir de cap­teurs (ac­cé­lé­ro­mètres, gy­ro­mètres etc.) dont le fonc­tion­ne­ment ne doit pas être af­fec­té par les am­biances vi­bra­toires qui sont ren­con­trées au rou­lage au sol et en vol. Com­mence tout d’abord l’es­sai glo­bal de non­cou­plages entre les modes propres de la struc­ture de l’avion et ceux du sys­tème CDVE. On ex­cite par pe­tites am­pli­tudes crois­santes des gou­vernes et se­lon un pro­gramme de fré­quences éta­bli avec la Di­rec­tion gé­né­rale tech­nique.

Pour pré­pa­rer l’es­sai (mise en place des ou­tils et de l’en­re­gis­tre­ment des cap­teurs spé­ci­fiques), le “Mi­rage” 2000 01 n’était dis­po­nible qu’à par­tir de 20 heures. Il est 03 h 15 au coeur de la nuit lorsque les es­sais peuvent com­men­cer. L’im­mense han­gar est vide et éteint à l’ex­cep­tion de notre aire de tra­vail. L’at­mo­sphère acoustique est dan­tesque. En ap­pa­rence rien ne bouge sur l’avion, mais le so­liste est dé­chaî­né dans le monde de la nuit.

En­suite se dé­roule l’es­sai glo­bal de la puis­sance et dy­na­mique hy­drau­lique. Spé­ci­fique aux CDVE, il consiste en sol­li­ci­ta­tions al­ter­nées hy­drau­liques avec des de­mandes maxi­males de dé­bit : tous les équi­pe­ments de l’avion qui uti­lisent la puis­sance hy­drau­lique (train, cinq gou­vernes CDVE, becs, AF [aé­ro­freins] es­sen­tiel­le­ment). Dans

Du­rant la pré­pa­ra­tion pour le pre­mier vol, nous avons frô­lé une ca­tas­trophe

DAS­SAULT AVIA­TION

Ber­nard Du­breuil, in­gé­nieur d’es­sais du “Mi­rage” 2000. 10 mars 1978 : le “Mi­rage” 2000 01 dé­colle de­puis la base d’Istres pi­lo­té par Jean Coureau.

DR/COLL BER­NARD DU­BREUIL

DAS­SAULT AVIA­TION OX OOX XOX OXO XOX

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.