Le ra­dar H2X

Le Fana de l'Aviation - - Au Coeur De L’allemagne Sur B-17 -

Le ra­dar em­bar­qué sur les bom­bar­diers lourds fut mis au point par les Bri­tan­niques sous la dé­no­mi­na­tion H2S. Il fut avant tout uti­li­sé comme ins­tru­ment de na­vi­ga­tion et de gui­dage pour ef­fec­tuer leurs bom­bar­de­ments de nuit. Les Amé­ri­cains le dé­ve­lop­pèrent sous la dé­no­mi­na­tion H2X en uti­li­sant une lon­gueur d’onde plus courte afi n d’ob­te­nir des images plus pré­cises de la sur­face du sol. À l’ori­gine, il s’agis­sait du ra­dar AN/ APS- 15 ( ra­dar de sui­vi ter­rain) qui de­vint par la suite AN/ APQ- 13 ( ra­dar d’ob­ser­va­tion) per­met­tant d’ob­te­nir une image du ter­rain mas­qué par les nuages. Ce dis­po­si­tif équi­pa no­tam­ment les B- 29 opé­rant sur le Ja­pon. Ce dis­po­si­tif était com­po­sé d’un ra­dôme pro­té­geant l’an­tenne pa­ra­bo­lique et d’une console élec­tro­nique à bord de l’ap­pa­reil de­vant la­quelle était ins­tal­lé un opé­ra­teur spé­cia­le­ment for­mé sur ce type d’équi­pe­ment. Les pre­miers ra­dars H2X ar­ri­vèrent en An­gle­terre à l’au­tomne 1943. La pre­mière uti­li­sa­tion du ra­dar H2X en Eu­rope eut lieu aux alen­tours de fi n fé­vrier- dé­but mars 1944. Au sein de la 15th Air Force en Ita­lie, ce furent les B- 24 qui l’uti­li­sèrent lorsque les Amé­ri­cains re­prirent les mis­sions de bom­bar­de­ment sur les raf­fi ne­ries de Ploes­ti en Rou­ma­nie. Avec le re­cul, le ra­dar H2X s’est ré­vé­lé comme un équi­pe­ment es­sen­tiel pour les Amé­ri­cains dans la conquête du ciel eu­ro­péen.

US NARA

Le poste de l’opé­ra­teur du ra­dar H2X à bord d’un B-17 PFF.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.