GUERRES IN­TÉ­RIEURES

Le Figaro Magazine - - Quartiers Libres - PIERRE DE BOISHUE

CES­SEZ-LE-FEU, d’Em­ma­nuel Cour­col, avec Ro­main Du­ris, Cé­line Sal­lette, Grégory Ga­de­bois.

Sur un champ de ba­taille, pen­dant la Pre­mière Guerre mon­diale, Georges est pris sous le feu de la mi­traille en­ne­mie. Le bruit des dé­fla­gra­tions est as­sour­dis­sant. Ses hommes tombent les uns après les autres. Le pre­mier long­mé­trage d’Em­ma­nuel Cour­col, connu pour ses rôles au ci­né­ma et à la té­lé­vi­sion, dé­marre sur une sé­quence in­tense. Son hé­ros (Ro­main Du­ris) ré­ap­pa­raît en Hau­teVol­ta où il tente de chas­ser ses dé­mons. Un film dans le film, un peu long et dé­cou­su, où l’on dé­couvre sa nou­velle vie d’aven­tu­rier. L’his­toire prin­ci­pale re­prend ses droits lors de son re­tour en France au­près de sa mère et de son frère (Grégory Ga­de­bois), un in­va­lide de guerre de­ve­nu mu­tique. Cinq ans après l’Ar­mis­tice, les com­por­te­ments ap­pa­raissent en­core à vif, les ci­ca­trices, pro­fondes et l’ave­nir, in­cer­tain. L’étude psy­cho­lo­gique des per­son­nages dé­gage une vraie force, tout comme l’évo­lu­tion de l’his­toire entre Georges et une pro­fes­seur de langue des signes (Cé­line Sal­lette). Le choix d’évo­quer le conflit pen­dant les An­nées folles se ré­vèle en­fin un choix ju­di­cieux. Car ins­truc­tif et peu ba­nal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.