VÉ­LO DO­PÉ À L’ÉLEC­TRI­CI­TÉ

Mu par un mo­teur si­len­cieux et non pol­luant, il offre une al­ter­na­tive sé­dui­sante pour se rendre au tra­vail ou se ba­la­der dans la na­ture.

Le Figaro Magazine - - Quartiers Libres - PAS­CAL GRANDMAISON

Comment se dé­rouiller les muscles à l’ar­ri­vée des beaux jours, sans mouiller la che­mise ? Avec un vé­lo élec­trique ! Pra­tique pour se rendre quo­ti­dien­ne­ment au tra­vail en évi­tant les bou­chons, convi­vial pour se pro­me­ner en fa­mille , il se des­tine aux no­vices de la bi­cy­clette qui dé­si­rent se dé­pla­cer en dou­ceur, sans su­bir un en­traî­ne­ment spor­tif in­tense. Au pre­mier es­sai, la sen­sa­tion est réel­le­ment ma­gique : on a l’im­pres­sion d’être lé­ger comme une plume et de se mou­voir avec la plus grande fa­ci­li­té.

Do­té d’un mi­ni-mo­teur re­lié à une bat­te­rie, le vé­lo du XXIe siècle bé­né­fi­cie d’une aide au pé­da­lage. Elle entre en ser­vice dès que les pé­dales com­mencent à tour­ner et s’in­ter­rompt lorsque l’on at­teint 25 km/h, ré­gle­men­ta­tion oblige. On pro­fite ain­si d’une aide consé­quente dans les mon­tées, moyenne sur le plat et nulle en des­cente. Si l’on dé­sire dé­pas­ser 25 km/h, il ne fau­dra comp­ter que sur ses jambes.

Avant d’ac­qué­rir un mo­dèle, il convient de prendre conscience des li­mites de la tech­no­lo­gie. Le vol reste le prin­ci­pal pro­blème de ces ma­chines re­la­ti­ve­ment oné­reuses et fa­ciles à re­vendre. On évi­te­ra donc de les lais­ser dor­mir dans la rue, même bien ac­cro­chées. Quant à la bat­te­rie, il suf­fit de l’ôter lors­qu’elle est vide (elle pèse entre 1 et 3 kg) pour la bran­cher sur une prise 220 volts. L’au­to­no­mie va­rie de 50 à 140 km se­lon les mo­dèles, ce qui s’avère suf­fi­sant pour la plu­part des usages.

Les ru­raux jet­te­ront leur dé­vo­lu sur des mo­dèles à grandes roues, plus stables et moins sen­sibles aux vi­bra­tions de la route. Les amou­reux de la na­ture adop­te­ront un VTT élec­trique pour si­nuer dans les sen­tiers. Quant aux ci­ta­dins, ils pré­fé­re­ront sou­vent un deux-roues pliable, fa­cile à ran­ger dans un ga­rage à vé­lo ou à re­mon­ter dans l’as­cen­seur. A moins qu’ils ne sou­haitent le ca­ser dans le coffre de la voi­ture et le res­sor­tir sur les routes de cam­pagne. Autre so­lu­tion, le Need de Ve­lair se dis­tingue par ses maigres 13,8 kg (contre 20 à 25 kg en gé­né­ral) et sa puce GPS in­té­grée qui per­met de le lo­ca­li­ser en cas de vol.

Les ta­rifs va­rient de 700 à 4 000 € se­lon les pres­ta­tions (taille, poids, ca­pa­ci­té de la bat­te­rie…). Bonne nou­velle, les mu­ni­ci­pa­li­tés offrent une sub­ven­tion de 200 € (400 € à Pa­ris). Signe des temps, le suc­ces­seur du Vé­lib’, at­ten­du à Pa­ris dé­but 2018, com­por­te­ra 30 % de mo­dèles à éner­gie vol­taïque.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.