PAR­TAGE, AMOUR ET FAN­TAI­SIE

Le Figaro Magazine - - Entrées Libres -

Puisque nous pro­po­sons cette se­maine aux lec­teurs un jo­li re­quiem dé­dié à Anne Hi­dal­go, une lé­gère couche sup­plé­men­taire s’im­pose afin d’évo­quer sa der­nière ac­tua­li­té : comme les ados avec leurs joys­ticks, il semble que la maire de Pa­ris joue de plus en plus com­pul­si­ve­ment avec la té­lé­com­mande de la tour Eif­fel ( la plu­part des au­to­mo­bi­listes ayant quit­té la ca­pi­tale, il s’agit de trou­ver un nou­veau moyen d’em­mer­der le monde). Un jour pour Ney­mar, l’autre pour Bar­ce­lone, elle al­lume, elle éteint, les ex­tra­ter­restres vont fi­nir par croire qu’elle leur en veut. Et lors­qu’elle cesse en­fin de s’amu­ser avec les éclai­rages mu­ni­ci­paux, elle en­voie des tweets fa­ra­mi­neux. Dans ce­lui consa­cré aux at­ten­tats en Ca­ta­logne, elle ex­plique que « Bar­ce­lone et Pa­ris sont des villes d’amour, de par­tage et de to­lé­rance ».

Pour sûr, c’est bien connu : de­puis la Saint-Bar­thé­le­my, la Ter­reur, la Com­mune, le 6 fé­vrier 1934, Cha­ronne, Mai 68, les émeutes de 2005 et, il y a peu, la nou­velle mode consis­tant à trans­for­mer des po­li­ciers et des CRS en torches vi­vantes par des Pa­ri­siens pleins de « par­tage et d’amour », cha­cun sait que Pa­ris est très peace and love, une sorte d’éter­nel Wood­stock du Vieux Conti­nent.

Mais d’ailleurs, une ville a-t-elle une conscience ? Une ville aime-t-elle, par­ta­get-elle ? Et, si oui, qui et quoi, au juste ? Notre maire se­rait bien ai­mable de lâ­cher Twit­ter et la tour Eif­fel deux se­condes pour rendre pu­blique une liste dé­taillée des villes qui ne sont pas

« de par­tage, d’amour et de to­lé­rance ». On pour­rait s’y rendre en toute hâte : au moins, là-bas, les mo­nu­ments ne doivent pas cli­gno­ter comme des stro­bo­scopes et l’am­biance doit y être sa­cré­ment mus­clée. NI­CO­LAS UNGEMUTH

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.