Le bloc-notes de Phi­lippe Bou­vard

Le Figaro Magazine - - Sommario -

La loi Tra­vail per­met­tait dé­jà de fixer dif­fé­rents pla­fonds. La loi Sieste au­to­ri­se­ra à fer­mer les yeux en­suite. Avec l’am­bi­tion de fa­vo­ri­ser l’épa­nouis­se­ment per­son­nel du­rant la phase di­ges­tive et le sou­ci de trai­ter la fa­tigue dans le cadre consti­tu­tion­nel du prin­cipe de pré­cau­tion, c’es­tà-dire avant même qu’elle se pro­duise. Ar­ticle pre­mier - La gé­né­ra­li­sa­tion du re­pos en en­tre­prise se fe­ra sous l’au­to­ri­té de la mi­nistre du Tra­vail et de la Sieste. Art. 2 - La sieste sur les lieux de tra­vail pour­ra com­men­cer le ma­tin dès l’ar­ri­vée à l’usine ou au bu­reau si le sa­la­rié a mal dor­mi chez lui.

Art. 3 - La du­rée de la sieste ne sau­rait être in­fé­rieure à vingt mi­nutes, temps né­ces­saire se­lon les spé­cia­listes du som­meil à la ré­cu­pé­ra­tion or­ga­nique. Elle ne se­ra li­mi­tée que par l’heure où l’en­tre­prise cesse son ac­ti­vi­té.

Art. 4 - La du­rée de la sieste post­pran­diale va­rie­ra se­lon le nombre de ca­lo­ries des plats ser­vis à la can­tine.

Art. 5 - La sieste en milieu pro­fes­sion­nel de­ve­nant un acte pri­vé par suite de la perte de conscience ne sau­rait avoir lieu en pré­sence d’un re­pré­sen­tant de la hié­rar­chie.

Art. 6 - Un tour de sieste de­vra être or­ga­ni­sé dans les TPE et les PME afin que tous les sa­la­riés ne dorment pas en même temps.

Art. 7 - Dans les multinationales, la salle de sieste pour­ra ac­cueillir les splee­ping part­ners après un con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion.

Art. 8 - La salle de sieste de­vra dis­po­ser d’un éclai­rage mo­du­lable et de cir­cu­laires pa­tro­nales choi­sies pour leur ca­rac­tère so­po­ri­fique.

Art. 9 - Le ma­té­riel de cou­chage est à la charge de l’em­ployeur mais l’em­ployé peut ap­por­ter son oreiller et son dou­dou s’il y est at­ta­ché de­puis l’en­fance.

Art. 10 - La clause de pé­ni­bi­li­té pour­ra être in­vo­quée si l’en­tre­prise ne dis­pose que de lits de camp ou de cou­ver­tures ir­ri­tant l’épi­derme.

Art. 11 - Chaque an­née, les en­tre­prises fa­vo­ri­sant la pra­tique ré­gu­lière de la sieste de­vront com­mu­ni­quer à l’Ins­pec­tion du tra­vail et à la Cour des comptes les sta­tis­tiques éta­blis­sant à la fois la ré­gu­la­ri­té des siestes et leurs ef­fets bé­né­fiques pou­vant aug­men­ter jus­qu’à 35 % la pro­duc­ti­vi­té.

Art. 12 - Le ré­pon­deur té­lé­pho­nique des sa­la­riés en « mis­sion de sieste » ne de­vra faire état que d’une pé­riode de ré­flexion.

Art. 13 - Pa­ral­lè­le­ment à l’amé­na­ge­ment des lo­caux fa­vo­ri­sant le re­pos en en­tre­prise, des en­traî­ne­ments à la sieste au­ront lieu sous la forme de pe­tites confé­rences don­nées par des so­cio­logues ve­nus du CNRS (Centre na­tio­nal de ré­gu­la­tion des siestes).

Art. 14 - Des ins­pec­teurs du tra­vail af­fec­tés à la sur­veillance de la sieste se­ront for­més spé­cia­le­ment. Ils ar­bi­tre­ront en par­ti­cu­lier les pe­tits conflits pou­vant naître du choix de la te­nue de sieste se­lon le sexe, le phy­sique et l’âge des sa­la­riés. En re­vanche, les séances de sieste aux­quelles ils au­ront as­sis­té ne se­ront pas consi­dé­rées comme un vrai re­pos mais comme un exer­cice so­cial.

Art. 15 - La sieste lan­gou­reuse ne se­ra au­to­ri­sée qu’entre sa­la­riés vi­vant en­semble ou of­fi­ciel­le­ment fian­cés.

Art. 16 - Il se­ra in­ter­dit de faire la sieste en com­pa­gnie d’une sta­giaire tant qu’elle ne se­ra pas ré­tri­buée.

Art. 17 - Une fois par mois, dans le cadre de la for­ma­tion per­ma­nente, les dor­meurs se­ront te­nus de re­mettre un compte ren­du de sieste où fi­gu­re­ront leurs ob­ser­va­tions sur le cou­chage et la tem­pé­ra­ture des lo­caux.

Art. 18 - Tout cau­che­mar ra­con­té au ré­veil à un re­pré­sen­tant de la di­rec­tion ou­vri­ra droit à une autre sieste.

Art. 19 - La pos­si­bi­li­té d’ef­fec­tuer une double sieste (avec ré-en­dor­mis­se­ment mé­dian) se­ra pré­vue le ven­dre­di après-mi­di ain­si que la veille des jours de fête et pour­ra s’ache­ver par une ami­cale ba­taille de po­lo­chons.

Art. 20 - Tout usage du por­table du­rant la sieste in­ter­rom­pra celle-ci et en­traî­ne­ra une re­prise im­mé­diate du tra­vail.

Art. 21 - En cas d’ar­rêt de la sieste sur la de­mande pres­sante d’un client im­por­tant, une double sieste dite com­pen­sa­toire pour­ra être prise le len­de­main au do­mi­cile du dormeur dans le cadre de la « té­lé­sieste » pré­voyant le re­pos chez soi.

Art.22 - La si­rène d’alarme du pre­mier mer­cre­di du mois se­ra tem­po­ri­sée dans les en­tre­prises do­tées d’une salle de sieste.

Art. 23 - En cas de ré­veil abu­sif, l’in­dem­ni­té égale à celle dé­fi­nie par la loi Tra­vail pour li­cen­cie­ment non jus­ti­fié se­ra ver­sée aux dor­meurs.

Art. 24 - Dans les en­tre­prises de plus de 20 sa­la­riés, un ca­bi­net spé­cial se­ra pré­vu pour les ron­fleurs qui bé­né­fi­cie­ront d’un ré­veil ac­ti­vé par l’in­tro­duc­tion de pâte den­ti­frice dans les na­rines.

Art. 25 - A l’is­sue réglementaire de chaque sieste, un re­pré­sen­tant du di­rec­teur des res­sources hu­maines se char­ge­ra de pro­cé­der au ré­veil en ob­ser­vant un double ri­tuel : cinq mi­nutes avant le terme en dé­clen­chant une mu­sique douce et cinq mi­nutes après afin de s’as­su­rer que le sa­la­rié ne s’est pas ren­dor­mi.

Art. 26 - Le pré­po­sé au ré­veil de­vra ré­in­sé­rer le dormeur à l’aide de phrases simples et joyeuses lui rap­pe­lant son rôle dans la so­cié­té.

Art. 27 - Le re­tour au tra­vail après la sieste s’ac­com­pa­gne­ra d’une neu­tra­li­sa­tion sup­plé­men­taire de huit mi­nutes cor­res­pon­dant à un court pas­sage dans la salle d’eau et au rha­billage.

Art. 28 - Les heures de sieste en­tre­ront dans le compte des points de re­traite lors­qu’elles n’au­ront pas dépassé la du­rée dé­ter­mi­née par l’ac­cord de branche.

Art. 29 - La re­cons­ti­tu­tion de car­rière pour­ra s’ef­fec­tuer en vê­te­ment de nuit et de fa­çon collective dans l’une de ces au­berges ha­bi­tuel­le­ment dé­diées aux adul­tères de prin­temps.

Le sa­la­rié peut ap­por­ter son dou­dou s’il y est at­ta­ché de­puis l’en­fance

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.