Pa­tri­moine

Le Figaro Magazine - - Sommario -

Le pro­jet de loi de fi­nances pour 2018 com­porte comme pré­vu deux évo­lu­tions ma­jeures en termes de fis­ca­li­té du pa­tri­moine. La pre­mière est la créa­tion d’un pré­lè­ve­ment for­fai­taire unique, le PFU, au taux de 30 %, pré­lè­ve­ments so­ciaux com­pris. Il por­te­ra sur les gains (in­té­rêts ou di­vi­dendes) et les plus­va­lues de l’épargne fi­nan­cière (ac­tions, obli­ga­tions, si­cav, mais aus­si as­su­rance-vie et PEL) à par­tir de 2018. Il se­ra op­tion­nel. Si le contri­buable n’opte pas pour le PFU, les re­ve­nus et les gains de va­leurs mo­bi­lières s’ajou­te­ront à ses autres re­ve­nus (sa­laires, pen­sions) et se­ront im­po­sés se­lon sa tranche mar­gi­nale. En l’état ac­tuel du texte, l’op­tion vau­dra pour tous les pla­ce­ments. Ce qui n’était pas le cas au­tre­fois pour le pré­lè­ve­ment li­bé­ra­toire sur les in­té­rêts des obli­ga­tions dont tous ceux qui ont eu des portefeuilles obli­ga­taires se sou­viennent. Le Fi­ga­ro Ma­ga­zine re­vien­dra la se­maine pro­chaine, pla­ce­ment par pla­ce­ment, sur les chan­ge­ments à ve­nir.

La deuxième nou­veau­té pré­vue en 2018 s’ap­pelle l’IFI, l’im­pôt sur la for­tune im­mo­bi­lière. C’est le suc­ces­seur de l’ISF, un im­pôt qui doit frap­per, se­lon la co­pie ren­due par le gou­ver­ne­ment, uni­que­ment l’im­mo­bi­lier (la ré­si­dence principale conser­vant l’abat­te­ment ac­tuel de 30 % et les SCPI étant au stade ac­tuel dans le champ de l’im­pôt tout comme les in­ves­tis­se­ments lo­ca­tifs). L’IFI a dé­jà sus­ci­té de nom­breuses réac­tions po­li­tiques, Fran­çois Bay­rou, des députés LREM et de la gauche ju­geant in­juste que les « yachts, che­vaux de course ou voi­tures de luxe » sortent de l’ISF. Les mi­nistres Gé­rald Dar­ma­nin et Bruno Le Maire ont bien vite ten­té de dé­mi­ner le su­jet, as­su­rant ne pas être hos­tiles à la taxa­tion accrue de cer­tains ac­tifs « os­ten­ta­toires », la nou­velle ap­pel­la­tion de ce qui était ap­pe­lé au­tre­fois « signes ex­té­rieurs de ri­chesse ». A suivre, donc. L’acte II se joue­ra lors du dé­bat par­le­men­taire et il fau­dra at­tendre la fin de l’an­née pour se faire une idée com­plète des nou­velles règles du jeu. CA­ROLE PAPAZIAN

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.