SUR­NOM DE NOM !

Le Figaro Magazine - - Quartiers Libres -

Il faut le mé­ri­ter. Un sur­nom s’ob­tient plus dif­fi­ci­le­ment que la Lé­gion d’hon­neur. Ce­la vous tombe des­sus. Après, il n’y a plus moyen de s’en dé­bar­ras­ser. On ne sait pas qui les lance. Ce­la prend comme une mayon­naise. Hit­ch­cock avait beau se dé­me­ner, il se­rait le maître du sus­pense jus­qu’à la fin de ses jours. Il n’avait pas à en rou­gir. Shir­ley Temple res­te­rait la pe­tite fian­cée de l’Amé­rique, ce qui ne l’em­pê­cha pas de gran­dir et de dis­pa­raître des écrans. L’ad­jec­tif « di­vine » ne dé­pa­rait pas la ré­pu­ta­tion de Gar­bo. Pour les te­nants de la nou­velle vague, Jean Re­noir était le pa­tron. Res­pect. Jean-Luc Go­dard de­vait être moins heu­reux d’avoir été bap­ti­sé en

Mai 68 le plus con des Suisses pro­chi­nois. Mon­sieur 100 000 Volts al­lait comme un gant au vi­brion­nant Gil­bertBé­caud(de­ça,Clau­deF­ran­çois était ja­loux). Charles Tre­net gar­da la men­tion « fou chan­tant » sur ses papiers d’iden­ti­té. Aux Etats-Unis, Si­na­tra était ap­pe­lé The Voice (un autre sur­nom, que la pu­deur in­ter­dit de ci­ter ici, concer­nait un autre de ses or­ganes). El­vis Pres­ley se conten­tait d’être le King. Les Beatles étaient dé­si­gnés­com­me­lesFabFou­ra­lors­que­per­son­nen’a col­lé d’éti­quette sur les Rol­ling Stones. La po­li­tique ne fut pas épar­gnée. Les com­mu­nistes eurent leur « pe­tit père des peuples » (Staline) et leur Grand Ti­mo­nier (Mao). Ne pas ou­blier le gé­nie des Car­pates (Ceau­ces­cu). L’Oc­ci­dent fut un peu maigre, de ce cô­té. Mar­ga­ret Thatcher eut droit à la Dame de fer, mais à part ça, na­da. Ses en­ne­mis trai­taient Ro­bert Her­sant de pa­pi­vore, ne voyant pas qu’ain­si ils lui ren­daient hom­mage. La re­nom­mée est une drôle de chose. Pour­quoi de Gaulle n’a-t-il rien eu ? Et Ma­ri­lyn, alors ? L’in­verse se pro­duit par­fois. Le play-boy Ru­bi­ro­sa don­na son nom à ces poi­vriers géants qui trônent sur les tables des res­tau­rants ita­liens. La pro­chaine fois, de­man­dez pour­quoi au ser­veur. Il vous chu­cho­te­ra la ré­ponse au creux de l’oreille.

Go­dard fut bap­ti­sé en 68 le plus con des Suisses pro­chi­nois

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.