DANSE AVEC LES TOCARDS

Le Figaro Magazine - - Quartiers Libres - sur TF1 jus­qu’au 15 dé­cembre.

Elle s’ap­pelle Laë­ti­tia Pu­jol. A 42 ans, dont seize comme étoile, elle vient de faire ses adieux à l’Opé­ra de Pa­ris, où elle est en­trée en 1993, an­née de la nais­sance d’Hu­go Mar­chand, lui-même nom­mé étoile en mars tout en ayant ga­gné trois des plus grands prix ac­cor­dés aux dan­seurs. Laë­ti­tia Pu­jol a dan­sé, Hu­go Mar­chand danse et dan­se­ra les plus grands rôles du ré­per­toire sur les scènes du monde en­tier. Pour­tant, ils sont igno­rés du grand pu­blic fran­çais et ne passent ja­mais sur TF1 à une heure de grande au­dience, dans une émis­sion sur la danse.

A la place, nous as­sis­tons en ce mo­ment à la hui­tième sai­son de « Danse avec les stars », émis­sion consis­tant à faire se tré­mous­ser des gens qu’on ne connaît pas en­core et des gens qu’on ne connaît plus dans des danses de sa­lon où ils se ri­di­cu­lisent pour notre plai­sir. Cette an­née, pour le mo­ment, la pit­to­resque Arielle Dom­basle est en tête. Elle danse comme elle chante, mais avec le sou­rire. On sa­lue l’ef­fort, et on rit de bon coeur. On ne de­vrait pas. Il est na­vrant que les gens de mar­ke­ting qui di­rigent les grandes chaînes de la té­lé­vi­sion fran­çaise fassent un pont d’or aux tocards et ignorent les meilleurs ar­tistes d’au­jourd’hui. Les­quels s’en portent très bien : c’est le grand pu­blic qui en pâ­tit. On re­fuse au peuple l’ac­cès à ce qui pour­rait lui rendre la vie plus lé­gère, plus in­tense et plus douce. En un mot plus sup­por­table. TF1 at­teint sou­vent des som­mets de vul­ga­ri­té, et la France Té­lé­vi­sions de Del­phine Er­notte rêve de lui res­sem­bler.

« Danse avec les stars »,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.