OH, LE BEAU MAN­TEAU !

Le Figaro Magazine - - Quartiers Libres -

Les jours de pluie, les grandes chaînes de prêt-àpor­ter voient les ventes de man­teaux dé­col­ler de 40 %. Un constat qui in­ter­pelle le tailleur, in­ca­pable de ré­agir si ra­pi­de­ment. Il parie donc sur la ca­pa­ci­té d’an­ti­ci­pa­tion de ses clients, aver­tis de de­voir com­man­der un vê­te­ment plu­sieurs se­maines à l’avance. L’in­ves­tis­se­ment en vaut la chan­delle, car un man­teau se met tous les jours et, lors­qu’il est de qua­li­té, peut du­rer des an­nées. Le ca­non se dé­fi­nit en trois points : une laine vrai­ment lourde (au moins 550 grammes) et pas de si­mi­li­po­ly­laine qui laisse pas­ser l’air et l’eau ; des dé­tails de coupe clas­sique sans poches bi­zarres ou ac­ces­soires en si­mi­li­cuir et en­fin des di­men­sions rai­son­nables et gé­né­reuses pour ne pas tom­ber dans une ver­sion longue de la veste. Le par­des­sus le plus clas­sique est droit, avec trois ou quatre bou­tons de­vant. La va­riante croi­sée s’avère plus ha­billée. Les poches sont simples. La cou­leur do­mi­nante de nos jours est le bleu ma­rine : teinte plus ver­sa­tile que le gris, sur­tout pour un usage mixte, tra­vail et week-end. Les Fran­çais ap­pré­cient le col de ve­lours, un dé­tail, dit-on, in­ven­té pour com­mé­mo­rer les dé­ca­pi­ta­tions de la Ré­vo­lu­tion. Ba­li­verne char­mante ! A l’ori­gine, il était fait pour fa­ci­li­ter, en l’ab­sence de tis­su de re­change, la ré­pa­ra­tion de cette par­tie du man­teau qui s’élime ra­pi­de­ment. Quelle est la bonne lon­gueur ? Les dames me posent sou­vent cette ques­tion. Si dans les an­nées 30 et 90, il de­vait ar­ri­ver à mi-mol­let, la norme clas­sique ac­tuelle pro­pose de le faire s’ar­rê­ter der­rière le ge­nou, plu­tôt au­des­sus qu’en des­sous. Beau­coup de clients ap­pré­cient aus­si le mi-cuisse, genre trois-quarts, plu­tôt dy­na­mique. L’idéal se­rait de co­pier les mi­li­taires, qui, eux, ne se fixaient pas sur le corps, mais sur une va­leur ab­so­lue de­puis le sol pour que tout le monde ait l’air iden­tique. Ca­potes, man­teaux d’of­fi­ciers et de gen­darmes se coupent à 33 cm du sol. Au mi­nis­tère des Ar­mées que j’ai ap­pe­lé, le tailleur l’avait ou­blié !

La cou­leur do­mi­nante est le bleu ma­rine

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.