UN NOU­VEAU LOUIS À VER­SAILLES

Le Figaro Magazine - - Esprits Libres -

Fait étrange pour une des­ti­na­tion aus­si fré­quen­tée, la ville royale compte peu d’hô­tels dignes de ce nom : l’ou­ver­ture du Louis pal­lie cette ca­rence. Il ne s’agit pas tout à fait d’une nou­veau­té puisque ce MGal­le­ry a pris place dans les bâ­ti­ments d’un an­cien hô­tel Pull­man, im­pec­ca­ble­ment si­tués ave­nue de Pa­ris, à quelques pas du châ­teau. Mais, une fois fran­chie la porte d’en­trée, tout est nou­veau. Un très vaste lob­by conduit, grâce à un jeu de pers­pec­tives sa­vam­ment ac­cen­tué par les lu­mières et les cou­leurs, vers le bar. Comme le vais­seau ami­ral de l’hô­tel, il trône au coeur de cet es­pace, sur­mon­té d’un lustre im­pres­sion­nant. Une vraie réus­site, di­gne­ment sou­li­gnée par les cock­tails pré­pa­rés sous les yeux des clients. En­tou­rant le bar, le res­tau­rant pro­pose une carte courte et des pro­duits frais. On s’y ins­talle avec la sen­sa­tion am­bi­guë d’être à la fois nulle part et par­tout : il fau­dra sor­tir de là pour re­trou­ver, sous les pla­tanes vé­né­rables, l’im­pres­sion­nante ave­nue qui conduit au plus beau châ­teau du monde.

Le Louis Ver­sailles Châ­teau (01.39.07.46.46 ; www.so­fi­tel.com). La nuit à par­tir de 190 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.