Ha­bi­tat & San­té : à la re­cherche du bon cli­mat in­té­rieur.

Le Figaro Magazine - - Esprits Libres -

Qu’est-ce qu’un bon cli­mat in­té­rieur ?

Il s’agit de la réu­nion des bonnes condi­tions de lu­mière na­tu­relle, de qua­li­té de l’air, de tem­pé­ra­ture et d’hy­gro­mé­trie pour un ha­bi­tat sain. Pour la 3ème an­née consé­cu­tive, le Ba­ro­mètre eu­ro­péen de l’Ha­bi­tat Sain ini­tié par le Groupe VELUX le confirme : il existe un lien étroit entre lo­ge­ment et san­té des oc­cu­pants.

Nous pas­sons près de 90 % de notre temps en in­té­rieur 2, or l’air y est plus pol­lué qu’à l’ex­té­rieur. L’in­ci­dence sur notre bien-être est réelle et pour­tant très sou­vent négligée. Nos ac­ti­vi­tés quo­ti­diennes (cui­sine, sé­chage du linge, mé­nage), notre ha­bi­ta­tion (mo­bi­lier, pein­ture), notre res­pi­ra­tion dé­gagent, dans l’air in­té­rieur, de la va­peur d’eau, du CO2 et di­vers pol­luants. Ces sources de pol­lu­tion aug­mentent l’hu­mi­di­té et l’ap­pa­ri­tion de moi­sis­sures à l’ori­gine de consé­quences sur notre san­té. Le risque d’asthme est 40 % plus éle­vé chez les Fran­çais dont le lo­ge­ment est in­sa­lubre 3.

Nous pou­vons agir pour contri­buer à créer une mai­son saine, confor­table et du­rable en adop­tant de simples gestes quo­ti­diens à ins­crire dans la du­rée, et en ré­no­vant cer­tains équi­pe­ments de la mai­son.

Op­ti­mi­ser la ven­ti­la­tion na­tu­relle pour chas­ser l’hu­mi­di­té et re­nou­ve­ler l’air :

68 % des Fran­çais aèrent leur lo­ge­ment moins des deux fois par jour re­com­man­dées 4 alors qu’il suf­fit de 5 à 10 mi­nutes deux fois dans la jour­née pour faire en­trer l’air frais et éva­cuer l’air pol­lué, tout en li­mi­tant les dé­per­di­tions d’éner­gie. Une bonne pra­tique à mettre en place en com­plé­ment de la ven­ti­la­tion mé­ca­nique et à as­so­cier à une tem­pé­ra­ture d’am­biance mo­dé­rée.

Faire en­trer la lu­mière na­tu­relle pour se sen­tir plein de vi­ta­li­té :

En France, le re­cours à l’éclai­rage ar­ti­fi­ciel en jour­née en rai­son de l’in­suf­fi­sance de lu­mière na­tu­relle concerne 72 % des foyers 4 ! Pour­tant, plu­sieurs études eu­ro­péennes le constatent : une mai­son suf­fi­sam­ment bai­gnée de lu­mière di­mi­nue de moi­tié le risque de man­quer de vi­ta­li­té 4, et par­ti­cipe à amé­lio­rer la pro­duc­ti­vi­té au tra­vail comme à l’école. Une en­quête me­née en France par l’UPMC (Uni­ver­si­té Pierre-et-Ma­rie Cu­rie) et l’IN­SERM (Ins­ti­tut na­tio­nal de la san­té et de la re­cherche mé­di­cale) a conclu que les élèves tra­vaillant dans des salles do­tées de fe­nêtres lais­sant plus lar­ge­ment en­trer la lu­mière na­tu­relle ob­te­naient des ré­sul­tats 15 % su­pé­rieurs aux tests de ma­thé­ma­tiques et de lo­gique. Consciente que l’air frais et la lu­mière na­tu­relle sont des fac­teurs es­sen­tiels pour un bon cli­mat in­té­rieur, la so­cié­té VELUX s’en­gage au ser­vice d’un ha­bi­tat du­rable en pro­po­sant des so­lu­tions qui s’ef­forcent d’al­lier la no­tion de confort et de san­té dans la ré­no­va­tion éner­gé­tique des lo­ge­ments.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.