EN BREF

Le Figaro - - SCIENCES -

Trans­pa­rence : les contrats entre mé­de­cins et in­dus­triels se­ront ren­dus pu­blics

Ven­dre­di 30 dé­cembre, le dé­cret ren­for­çant la trans­pa­rence des liens entre pro­fes­sion­nels de san­té et in­dus­triels de la san­té ou des cos­mé­tiques a été pu­blié par le mi­nis­tère de la San­té. Le site trans­pa­rence.sante.gouv.fr ne re­cen­sait jus­qu’alors que les avan­tages per­çus (in­vi­ta­tion à un congrès, re­pas…) d’un mon­tant su­pé­rieur à dix eu­ros. À par­tir du 1er avril 2017, les sommes re­çues dans le cadre de contrats se­ront éga­le­ment pu­bliées. Par ailleurs, les ex­perts en san­té pu­blique, res­pon­sables ad­mi­nis­tra­tifs et as­so­cia­tions se­ront dé­sor­mais eux aus­si concer­nés. (Pour en sa­voir plus : sante.lefigaro.fr)

La Chine va in­ter­dire le com­merce d’ivoire d’ici à fin 2017

Bonne nouvelle pour les élé­phants : le gou­ver­ne­ment chi­nois veut in­ter­dire tout com­merce et trans­for­ma­tion d’ivoire sur son ter­ri­toire avant la fin 2017. Si­gna­taire de la conven­tion in­ter­na­tio­nale (Cites) qui in­ter­dit de­puis 1989 presque toutes les formes de com­merce au­tour des dé­fenses d’élé­phants, Pé­kin a in­ter­dit l’im­por­ta­tion d’ivoire en 2015. Mais la re­vente d’ivoire ac­quis avant 1989 et d’ivoire ou­vra­gé res­tait lé­gale, et le pays est le prin­ci­pal consom­ma­teur mon­dial d’ivoire de contre­bande. Les as­so­cia­tions de pro­tec­tion de la na­ture es­timent que plus de 20 000 élé­phants ont été mas­sa­crés pour leur ivoire l’an der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.