Top 14 : Tou­lon bat sa bête noire, La Ro­chelle s’ins­talle en tête

Après trois re­vers d’af­fi­lée contre le Ra­cing, le RCT s’est im­po­sé di­manche. Les Ro­che­lais, in­ar­rê­tables, sont co­lea­ders du Top 14.

Le Figaro - - SPORT - AR­NAUD COUDRY @Ar­naudCou­dry

RUG­BY À che­val sur 2016 et 2017, la 15e jour­née du Top 14 a vu les écarts se res­ser­rer en tête. Avec un éton­nant co­lea­der, La Ro­chelle, qui n’en fi­nit pas de sur­prendre.

Tou­lon vient à bout du Ra­cing

Le RCT a en­fin vaincu sa ma­lé­dic­tion contre le Ra­cing. Les Va­rois, qui res­taient sur trois re­vers consé­cu­tifs face aux Fran­ci­liens (le der­nier en fi­nale du Top 14), sont ve­nus à bout de leur bête noire (17-11), di­manche. Le match avait com­men­cé par une belle image, celle des Ra­cing­man s’of­frant une coupe de cham­pagne avant le coup d’en­voi, per­pé­tuant l’es­prit pro­vo­ca­teur de leurs de­van­ciers des an­nées 1980-1990. La suite a été plus ru­gueuse, li­mite vio­lente. Trois Tou­lon­nais (Tao­fi­fe­nua, Ol­li­von, Es­cande) ont dû quit­ter la pe­louse de Mayol, vic­times de la du­re­té des échanges. Ol­li­von, gra­ve­ment tou­ché à la che­ville, man­que­ra le pro­chain Tour­noi des six na­tions. Gui­ra­do est éga­le­ment sor­ti bles­sé (70e). Au fi­nal, le RCT a rem­por­té ce gros bras de fer en ayant ins­crit un es­sai par No­nu (39e). Les Fran­ci­liens, de leur cô­té, ont mar­qué par Szar­zews­ki en force (55e). Au clas­se­ment, Tou­lon, so­lide à dé­faut d’être brillant, re­trouve les avant-postes (4e). Le Ra­cing (8e) va de­voir cra­va­cher pour dé­cro­cher son billet pour les phases fi­nales.

Les Ro­che­lais, co­lea­ders, ne peuvent plus se ca­cher

On ne peut vrai­ment plus par­ler de sur­prise. Tou­jours in­vain­cu à do­mi­cile, le Stade Ro­che­lais s’est im­po­sé, di­manche, contre Gre­noble (40-3). Dans une ren­contre qui a par­fois man­qué de rythme, les Ma­ri­times ont tou­te­fois

réus­si à ins­crire quatre es­sais par Bo­tia (9e, 48e), La­croix (59e) et Gour­don (73e). Les joueurs de Pa­trice Col­la­zo ont sur­tout fait preuve de maî­trise en conquête et en dé­fense face à des Isé­rois qui n’ont ja­mais fer­mé le jeu mais qui ont bu­té sur un ri­deau dé­fen­sif in­fran­chis­sable. Ce suc­cès, conju­gué à la dé­faite de Cler­mont à Tou­louse, per­met à La Ro­chelle - qui dis­pute sa troi­sième sai­son dans l’élite - d’être co­lea­der avec l’ASM (46 points). «On ne peut plus se ca­cher, c’est sûr, re­con­naît l’ai­lier Ga­briel La­croix, meilleur mar­queur du Top 14 (10 réa­li­sa­tions). On est co­lea­der, on va es­sayer de res­ter le plus longtemps pos­sible dans le haut du ta­bleau. Après, ad­vienne que pour­ra… » Plus que ja­mais, les Ro­che­lais visent une pre­mière et his­to­rique qua­li­fi­ca­tion pour les phases fi­nales du Top 14.

Tou­louse se ré­veille avant un dé­but d’année char­gé

Le ré­veil des Rouge et Noir. Alors qu’il était ab­sent du Top 6 de­puis trois jour­nées et qu’il sor­tait d’une dé­faite à Gre­noble (26-22), le Stade Tou­lou­sain a frap­pé fort, pour son pre­mier match de l’année au Sta­dium, en dis­po­sant du lea­der, Cler­mont (26-20), qui avait certes lais­sé plu­sieurs cadres au re­pos. Un suc­cès tou­lou­sain qui s’est no­tam­ment construit grâce à une mê­lée conqué­rante. Et, sym­bole de ce ré­veil, Yoann Hu­get a ins­crit son pre­mier es­sai de la sai- son en cham­pion­nat. «Il y avait un peu de pres­sion, a re­con­nu l’ai­lier in­ter­na­tio­nal. Il faut conti­nuer de tra­vailler, on est sur le bon che­min.» La suite s’an­nonce cor­sée pour les joueurs d’Ugo Mo­la, puis­qu’ils se dé­pla­ce­ront di­manche à Pa­ris pour af­fron­ter le Stade Fran­çais, avant d’en­chaî­ner par deux ren­contres dé­ci­sives chez les Wasps et face au Con­nacht pour ten­ter de gla­ner un billet pour les quarts de fi­nale de la Cham­pions Cup. Il se­ra temps, après cet en­chaî­ne­ment de haut ni­veau, de voir si le Stade est bel et bien de re­tour. Bran­chés sur cou­rant al­ter­na­tif cette sai­son, les Haut-Ga­ron­nais ont su, contre les Jau­nards, his­ser leur ni­veau d’en­ga­ge­ment. « Dans l’Isère, nous ne nous étions pas don­né les moyens de réus­sir. Là-bas, sur le com­bat, nous n’avions pas ré­pon­du pré­sent. Là, par contre, nous ne nous sommes pas men­ti », s’est fé­li­ci­té le jeune pi­lier Do­rian Al­de­ghe­ri.

Le centre Ma’a No­nu, au­teur du seul es­sai tou­lon­nais du match, tente d’échap­per au Ra­cing­man Leone Na­ka­ra­wa, di­manche à Mayol.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.