BAISSE HIS­TO­RIQUE DES RE­CETTES DES HÔ­TELS À PA­RIS ET À NICE

Plom­bé par les mar­chés de Pa­ris et Nice, le re­ve­nu moyen par chambre a chu­té de 5,1 % dans le pays.

Le Figaro - - ÉCONOMIE - MA­THILDE VISSEYRIAS @MVis­sey­rias

TOU­RISME Les hô­te­liers se ré­jouissent d’en avoir fi­ni avec 2016. L’année écou­lée a été l’une des pires de l’his­toire de la pro­fes­sion. « L’hô­tel­le­rie fran­çaise a connu en 2016 sa plus mau­vaise année de­puis 2009, ana­lyse Van­gue­lis Pa­nayo­tis, pré­sident du ca­bi­net MKG Con­sul­ting. La chute d’ac­ti­vi­té est sans pré­cé­dent à Pa­ris. Comme la ré­gion Île-de-France re­pré­sente 35,6 % du chiffre d’af­faires de l’hô­tel­le­rie en France, sa dé­grin­go­lade ex­plique une grande par­tie du mau­vais bi­lan du sec­teur. » Ain­si, sur tout le ter­ri­toire, le taux d’oc­cu­pa­tion des hô­tels a per­du 1,2 point, à 64,2 %. Le prix moyen a cé­dé 3,3 %, à 87,80 eu­ros hors taxe. Consé­quence, le re­ve­nu moyen par chambre, in­di­ca­teur clé de la pro­fes­sion, a chu­té de 5,1 % à 56,30 eu­ros. À ce prix, il re­trouve son ni­veau de 2011.

« Mal­gré ce re­cul si­gni­fi­ca­tif, le sec­teur fait preuve de ré­si­lience dans un contexte dif­fi­cile, es­time Van­gue­lis Pa­nayo­tis. D’autres pays, éga­le­ment tou­chés par des at­ten­tats, ont ac­cu­sé des chutes bien plus im­por­tantes. » Se­lon lui, le taux d’oc­cu­pa­tion des hô­tels a chu­té de 11 points en Tur­quie l’an der­nier et de 8 points en Bel­gique. En 2015, la dé­grin­go­lade avait été de 12 points en Tu­ni­sie. Le mau­vais mil­lé­sime 2016 en France masque d’im­por­tantes dis­pa­ri­tés, se­lon l’em­pla­ce­ment des hô­tels (Pa­ris ou pro­vince) et leur ca­té­go­rie (de su­per­é­co­no­mique à pa­lace). Pa­ris in­tra-mu­ros souffre le plus : la ca­pi­tale ac­cuse une chute de 14,6 % du re­ve­nu moyen par chambre, à 112,50 eu­ros. La ré­gion Pa­ca (Pro­vence-Alpes-Côte d’Azur) est aus­si dans le rouge, après l’at­ten­tat de Nice du 14 juillet (-2,8 %). En re­vanche, le reste de la pro­vince va bien (+4,4%). « La pro­vince a ti­ré son épingle du jeu, in­siste l’ex­pert de MKG Con­sul­ting. Elle a confir­mé son dy­na­misme de 2015 et, dans une moindre me­sure, pro­fi­té d’un re­port d’ac­ti­vi­té de Pa­ris

Re­port d’ac­ti­vi­té de Pa­ris vers la pro­vince

et de la ré­gion Pa­ca. Les grandes ag­glo­mé­ra­tions comme Tou­louse, Bor­deaux, Lille et Lyon ont aus­si bé­né­fi­cié de l’Eu­ro 2016 en juin. » Lille et Tou­louse en­re­gistrent d’ailleurs les meilleures per­for­mances de l’année, avec un re­ve­nu moyen par chambre en hausse res­pec­tive de 8,8 % et 8,3 % par rap­port à 2015. Bor­deaux et Nantes se par­tagent la troi­sième marche de ce po­dium des ga­gnants de 2016.

L’ana­lyse par ca­té­go­rie d’hô­tels est sans équi­voque : les éta­blis­se­ments les plus luxueux sont ceux qui ont le plus souf­fert. D’abord parce qu’ils sont sur­tout ins­tal­lés à Pa­ris et en Pa­ca. En­suite, ils at­tirent plus que les autres une clien­tèle étran­gère. Le re­cul sans pré­cé­dent des ar­ri­vées de tou­ristes in­ter­na­tio­naux en Franc a lour­de­ment pe­sé sur leur ac­ti­vi­té. Sur l’en­semble de la France, MKG Con­sul­ting constate un re­cul de 9,2 % du re­ve­nu moyen par chambre des hô­tels haut de gamme. Les éta­blis­se­ments su­per­é­co­no­miques (une et deux étoiles) sont les seuls à main­te­nir leur ni­veau d’ac­ti­vi­té (+ 0,3%). 2017 se­ra for­cé­ment meilleure. À moins d’un nou­veau drame, la base de com­pa­rai­son de 2016 étant basse, les chiffres ne peuvent que pro­gres­ser. « Si la si­tua­tion ne re­dresse pas fran­che­ment (+3 à 4 %) à Pa­ris et en Pa­ca, il faut s’at­tendre à des dé­faillances de pe­tits éta­blis­se­ments en perte de vi­tesse de­puis les at­ten­tats », pré­vient Van­gue­lis Pa­nayo­tis.

Les pre­miers signes d’un fré­mis­se­ment d’ac­ti­vi­té de­puis sep­tembre par­tout en France et les bons ré­sul­tats du 31 dé­cembre à Pa­ris donnent des rai­sons d’es­pé­rer. En France, la clien­tèle des hô­tels est à 70 % une clien­tèle d’af­faires, qui vient du lun­di au ven­dre­di. « Les six wee­kends de trois jours de 2017, grâce aux jours fé­riés, au­ront for­cé­ment un mau­vais im­pact », pré­vient tou­te­fois l’ex­pert.

Pa­ris in­tra-mu­ros souffre le plus : la ca­pi­tale ac­cuse une chute de 14,6 % du re­ve­nu moyen par chambre (ici les Champs-Ély­sées). JAN KRANENDONK/FOTOLIA

re­ve­nu par chambre en eu­ros

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.