Un lourd tri­but payé par les forces de sé­cu­ri­té de­puis 2012

Le Figaro - - SOCIÉTÉ - JEAN-MARC LE­CLERC @le­clerc­jm

LA PO­LICE paie un lourd tri­but à la haine. Ce jeu­di soir, sur les Champs-Élysées, à Pa­ris, l’at­taque dont ont été vic­times des po­li­ciers en fac­tion dans un four­gon sta­tion­né sur la voie pu­blique a été froi­de­ment me­née. Un agent est mort et un autre a été gra­ve­ment bles­sé par des tirs à l’arme au­to­ma­tique, tan­dis qu’un troi­sième au­rait été at­teint ap­pa­rem­ment plus lé­gè­re­ment.

« La po­lice est vi­sée car elle est la gar­dienne des va­leurs de la Ré­pu­blique », ré­agis­sait à chaud un re­pré­sen­tant du syn­di­cat de po­li­ciers Uni­té-SGP-FO, ce jeu­di. Le trau­ma­tisme est pro­fond dans la « grande mai­son ». Et le contexte de ce drame va obli­ger les forces de sé­cu­ri­té na­tio­nales à re­haus­ser la garde à son ni­veau maxi­mum.

Si la piste ter­ro­riste et plus en­core du ter­ro­risme is­la­miste ra­di­cal se confirme, cette lâche agres­sion vient, en ef­fet, émailler une ter­rible sé­rie noire qui a com­men­cé il y a cinq ans, fai­sant au to­tal chez les po­li­ciers et mi­li­taires pas moins de 9 morts, sans par­ler des di­zaines de vic­times ci­viles.

Tout a com­men­cé en mars 2012 avec l’équi­pée san­glante de Mo­ha­med Me­rah. Le « tueur au scoo­ter » a abat­tu trois mi­li­taires, dont deux de confes­sion mu­sul­mane.

Le 7 jan­vier 2015, lors de l’at­taque contre Char­lie Heb­do, le po­li­cier Ahmed Me­ra­bet a été tué à terre à la ka­lach­ni­kov par l’un des frères Koua­chi, sans la moindre pi­tié. Ain­si que Franck Brin­so­la­ro, le garde du corps du des­si­na­teur Charb.

Le len­de­main, la po­li­cière mu­ni­ci­pale Cla­ris­sa Jean-Phi­lippe, 26 ans, tom­bait sous les balles d’un des com­plices des frères Koua­chi, Ame­dy Cou­li­ba­ly, à Mon­trouge (Hauts-de-Seine).

Le 13 juin 2016, à Ma­gnan­ville (Yve­lines), c’est à l’arme blanche que l’is­la­miste La­ros­si Ab­bal­la as­sas­si­nait un couple de fonc­tion­naires du mi­nis­tère de l’In­té­rieur, Jean-Bap­tiste Sal­vaing, po­li­cier, et sa com­pagne, Jessica Sch­nei­der, agent ad­mi­nis­tra­tif. Le tueur a aus­si pris en otage leur fils de 3 ans.

Jeu­di soir, le pré­sident de la Ré­pu­blique a te­nu à sa­luer le « tra­vail par­ti­cu­liè­re­ment dif­fi­cile » des forces de l’ordre. Il a aus­si an­non­cé qu’un hom­mage na­tio­nal se­rait ren­du au po­li­cier « lâ­che­ment as­sas­si­né » sur les Champs-Élysées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.