LES RE­CETTES DE L’OPEP AU PLUS BAS DE­PUIS 2004

Le Figaro - - ECONOMIE - F. N.-L.

Pour la qua­trième an­née consé­cu­tive, le flux de pé­tro­dol­lars qui ali­mente les caisses des États de l’Opep s’est ame­nui­sé. Les re­cettes nettes des treize pays membres de l’Or­ga­ni­sa­tion des pays ex­por­ta­teurs de pé­trole ont bais­sé de 15 % sur un an, à 433 mil­liards de dol­lars, se­lon l’es­ti­ma­tion pu­bliée ven­dre­di par le ser­vice de statistiques du dé­par­te­ment amé­ri­cain de l’Éner­gie. La prin­ci­pale rai­son de cette chute des re­ve­nus pé­tro­liers est tout sim­ple­ment la pour­suite de la baisse du prix du brut. Le prix moyen du ba­ril du « pa­nier Opep » est pas­sé de 49,50 dol­lars pour l’en­semble de l’an­née 2015 à 40,70 dol­lars pour 2016. Une lé­gère baisse des vo­lumes ex­por­tés par les pays de l’Opep ex­plique aus­si, se­con­dai­re­ment, la baisse de leurs re­cettes. L’une des consé­quences di­rectes du contre­choc pé­tro­lier en­ta­mé à l’été 2014 est que plu­sieurs pé­tro­mo­nar­chies ha­bi­tuées aux ex­cé­dents bud­gé­taires souffrent dé­sor­mais de dé­fi­cits. Ce­lui de l’Ara­bie saou­dite l’an der­nier a at­teint 79 mil­liards de dol­lars. Les ex­perts amé­ri­cains pré­voient une re­mon­tée des re­cettes pé­tro­lières de l’Opep de 17 % cette an­née, en fonc­tion des es­ti­ma­tions du cours du ba­ril. Le ba­ril de­vrait re­mon­ter sur l’en­semble de l’an­née 2017, com­pa­ré à 2016, et les vo­lumes ex­por­tés de­vraient aug­men­ter mal­gré l’ac­cord de li­mi­ta­tion de la pro­duc­tion des­ti­né à sou­te­nir les cours. Au sein du « car­tel », l’Ara­bie saou­dite de­meure le poids lourd in­con­tes­té. Ses re­cettes pé­tro­lières ont re­pré­sen­té entre 29 % et 34 % des re­cettes cu­mu­lées de l’Opep ces vingt der­nières an­nées, soit quelque 145 mil­liards de dol­lars l’an der­nier. Dans ce contexte mo­rose pour les pays pro­duc­teurs, l’Iran est l’État qui a le mieux ti­ré son épingle du jeu. La le­vée du boy­cott amé­ri­cain et eu­ro­péen sur ses ex­por­ta­tions en jan­vier 2016 a per­mis à la Ré­pu­blique is­la­mique d’ac­croître si­gni­fi­ca­ti­ve­ment sa pro­duc­tion et ses ventes. Sa part dans le to­tal des re­cettes de l’Opep a aug­men­té de 8% l’an der­nier, tou­jours se­lon les es­ti­ma­tions amé­ri­caines.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.