Air­bus prêt à lan­cer la pro­duc­tion des sa­tel­lites OneWeb

Le groupe inau­gure, fin juin à Tou­louse, une des trois lignes d’as­sem­blage dé­diées à la fu­ture constel­la­tion.

Le Figaro - - ENTREPRISES - VÉ­RO­NIQUE GUILLERMARD @vguiller­mard

IN­DUS­TRIE Le compte à re­bours est en­clen­ché pour le pro­jet OneWeb : il pré­voit de four­nir un ac­cès In­ter­net bon mar­ché à toute la pla­nète avec près de 700 sa­tel­lites tour­nant en or­bite basse. Le dé­col­lage in­dus­triel est im­mi­nent. Le 27 juin, la pre­mière des trois lignes de pro­duc­tion doit être inau­gu­rée à Tou­louse par Space Sys­tems, la branche spa­tiale d’Air­bus DS (De­fence and Space). Elle est char­gée de conce­voir, dé­ve­lop­per et construire près de 1 000 sa­tel­lites (avec les en­gins de rem­pla­ce­ment), dans le cadre d’un contrat va­lo­ri­sé à plus de 1 mil­liard d’eu­ros. À cet ef­fet, Air­bus DS a for­mé un joint­ven­ture à 50-50 avec la so­cié­té amé­ri­caine OneWeb, créée par Greg Wy­ler en 2012. C’est le se­cond pro­jet des­ti­né à ré­duire la frac­ture nu­mé­rique lan­cé par le di­ri­geant amé­ri­cain après O3B (The Other 3 Bil­lion), cé­dé à l’opé­ra­teur de té­lé­coms SES en juillet 2016.

Deux chaînes au­to­ma­ti­sées 4.0 en Flo­ride

Au­jourd’hui, le fi­nan­ce­ment de OneWeb, es­ti­mé à 3 mil­liards de dol­lars, est sta­bi­li­sé. Fin 2016, la so­cié­té avait le­vé 1,7 mil­liard de dol­lars au­près de plu­sieurs in­ves­tis­seurs (Air­bus, Co­ca-Co­la, Vir­gin, In­tel­sat…). Le groupe ja­po­nais de té­lé­coms Soft­bank a ap­por­té et s’ap­prête à en­ga­ger 1,7 mil­liard de plus, dans le nou­vel en­semble né de la fu­sion - que Sof­bank a fa­vo­ri­sé entre OneWeb et In­tel­sat. L’opé­ra­tion doit être bou­clée au troi­sième tri­mestre.

À Tou­louse, après une pé­riode de tests me­nés sur six sa­tel­lites mon­tés « à plat » afin de « dé­ris­quer » les étapes de l’as­sem­blage cet été, la pro­duc­tion des dix pre­miers exem­plaires com­men­ce­ra en sep­tembre. « Ces sa­tel­lites pi­lotes per­met­tront de va­li­der la chaîne d’as­sem­blage avant d’en­clen­cher la pleine ca­dence. Notre usine de Flo­ride doit prendre le re­lais en 2018 », ex­plique Ni­co­las Cha­mus­sy, di­rec­teur gé­né­ral de Space Sys­tems.

Ces dix sa­tel­lites doivent être lan­cés par Aria­nes­pace, à qui a été confié le dé­ploie­ment de la ma­jo­ri­té de la constel­la­tion avec 21 mis­sions entre 2018 et 2020. Ces dix éclai­reurs ser­vi­ront à va­li­der la constel­la­tion en or­bite avant son en­trée en ser­vice pré­vue au pre­mier se­mestre 2020. En Flo­ride, l’usine de­vra ra­pi­de­ment mon­ter en ca­dence avec ses deux lignes de pro­duc­tion au­to­ma­ti­sées 4.0, les exactes ju­melles de la pre­mière chaîne conçue par La­té­coère.

Il s’agit d’une pre­mière mon­diale dans une in­dus­trie qui re­le­vait jus­qu’ici de l’ar­ti­sa­nat, avec la pro­duc­tion à l’uni­té ou à quelques exem­plaires et sur plu­sieurs an­nées de sa­tel­lites haute cou­ture conçus pour les be­soins spé­ci­fiques de chaque client. Space Sys­tems a dû « chan­ger de lo­gi­ciel » pour re­le­ver le dé­fi dans le cadre d’un ca­len­drier ser­ré. « Avec OneWeb, tout change, du cycle de développement et de pro­duc­tion plus ra­pide et plus agile au sché­ma in­dus­triel, ba­sé sur des lignes de pro­duc­tion au­to­ma­ti­sées, dé­ve­loppe Ni­co­las Cha­mus­sy. Nous avons bé­né­fi­cié du sa­voir d’Air­bus, qui a dé­ta­ché des équipes en­ga­gées sur l’A350 pour nous ap­por­ter leur ex­pé­rience de la pro­duc­tion en sé­rie. En re­tour, nous leur avons ex­pli­qué les “contraintes du spa­tial”. »

OneWeb est un des pro­jets em­blé­ma­tiques du nou­vel Air­bus di­gi­tal que veut faire émer­ger Tom En­ders, le PDG du géant eu­ro­péen, no­tam­ment en fai­sant tom­ber les bar­rières entre les ac­ti­vi­tés et en in­tro­dui­sant des mé­thodes de pro­duc­tion qui font la part belle au nu­mé­rique (ro­bots, 3D, big da­ta…).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.