Di­dier Quillot : « Une meilleure ex­po­si­tion de la Ligue 1 à l’in­ter­na­tio­nal »

Le Figaro - - SPORT - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR LAURENT LOUËT @lau­rent­louet

LE DI­REC­TEUR gé­né­ral de la Ligue de foot­ball pro­fes­sion­nel (LFP) livre son sen­ti­ment sur les consé­quences de l’ar­ri­vée de Ney­mar en Ligue 1. Di­dier Quillot pré­voit des re­tom­bées éco­no­miques im­por­tantes pour le foot­ball fran­çais. Pour lui, la ve­nue de la star bré­si­lienne fait grim­per la Ligue 1 par­mi les cham­pion­nats ma­jeurs en Eu­rope.

LE FI­GA­RO. – Que vous ins­pire la si­gna­ture de Ney­mar au PSG ? Di­dier QUILLOT. - Son ar­ri­vée est une très bonne chose pour la Ligue 1. C’est une star et on peut même dire qu’il est l’un des trois meilleurs joueurs du monde. Le foot­ball n’est pas seule­ment un sport, c’est de­ve­nu un spec­tacle qui a be­soin de stars qui rem­plissent les stades, qui font grim­per les au­diences des dif­fu­seurs, qui aug­mentent la no­to­rié­té et donnent une at­trac­ti­vi­té au cham­pion­nat. Ney­mar est une star mon­diale.

Pou­vez-vous d’ores et dé­jà me­su­rer l’im­pact du joueur sur l’éco­no­mie de la Ligue 1 ? La va­leur ajou­tée de Ney­mar se me­sure im­mé­dia­te­ment. Il suf­fit de consta­ter l’en­goue­ment avant le match face au PSG à Guin­gamp (di­manche à 21 heures au stade du Rou­dou­rou et sur Ca­nal+, NDLR) ou les au­diences sur Ca­nal+ sa­me­di der­nier pour la pré­sen­ta­tion du joueur au Parc des Princes. Une té­lé bré­si­lienne a même mo­di­fié ses pro­grammes pour pou­voir re­trans­mettre la ren­contre de la pre­mière jour­née entre le PSG et Amiens. Cet en­goue­ment va se re­trou­ver dans les stades de Ligue 1 et les au­diences de Ca­nal+ et beIN Sports. Je suis sûr que nous au­rons une meilleure ex­po­si­tion de la Ligue 1 à l’in­ter­na­tio­nal, no­tam­ment sur les conti­nents où le joueur est par­ti­cu­liè­re­ment po­pu­laire, l’Asie et l’Amé­rique du Sud. À votre ni­veau, la pré­sence de Ney­mar au Pa­ris Saint-Ger­main mo­di­fie-t-elle le pi­lo­tage de la Ligue 1 ? Je di­rais qu’il s’agit plu­tôt d’une op­por­tu­ni­té pour ac­cé­lé­rer notre stra­té­gie, qui consiste à va­lo­ri­ser les droits de la Ligue 1 à l’in­ter­na­tio­nal. Au-de­là de l’ar­ri­vée de Ney­mar, tout le monde s’ac­corde pour dire que la L1 fait dé­sor­mais par­tie des grands cham­pion­nats eu­ro­péens. Il n’y a plus de doute sur notre vo­lon­té et notre dé­ter­mi­na­tion de faire de la L1 une com­pé­ti­tion ma­jeure en Eu­rope.

À terme, quelle se­ra la plus-va­lue glo­bale pour le cham­pion­nat de France ? La Ligue 1 a vrai­ment fait beau­coup par­ler d’elle pen­dant le mer­ca­to. Outre le trans­fert de Ney­mar, je n’ou­blie pas les ar­ri­vées de Luiz Gus­ta­vo à Mar­seille, de Wes­ley Snei­j­der à Nice ou de Ma­ria­no Diaz à Lyon. Les si­gna­tures d’en­traî­neurs de re­nom comme Mar­ce­lo Biel­sa et Clau­dio Ra­nie­ri, mais aus­si d’Os­car Gar­cia à Saint-Etienne, contri­buent à ce buzz. Je n’ou­blie pas non plus les ef­forts de Rennes dans ce mer­ca­to, ain­si que ceux de l’AS Mo­na­co, avec les ar­ri­vées de fu­tures pé­pites comme le jeune Belge Tie­le­mans. Il y a long­temps qu’on n’avait pas connu une Ligue 1 aus­si at­trac­tive.

“Le foot­ball a be­soin de stars qui rem­plissent les stades. Ney­mar est une star mon­diale ” DI­DIER QUILLOT, DI­REC­TEUR GÉ­NÉ­RAL DE LA LFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.