Les sor­ti­lèges du Mis­sis­sip­pi

Dans son troi­sième film, « Mud », Jeff Ni­chols conte mer­veilleu­se­ment des aven­tures de gosses entre réa­li­té et ima­gi­naire.

Le Figaro - - TÉLÉVISION - MA­RIE-NOËLLE TRAN­CHANT mn­tran­chant@lefigaro.fr

Au com­men­ce­ment, il y a le fleuve et la fo­rêt. Et, per­ché dans les arbres, un ba­teau. El­lis et Neck­bone, deux amis à peine sor­tis de l’en­fance, ont trou­vé leur pa­ra­dis en abor­dant cette pe­tite île dé­serte po­sée sur le ma­jes­tueux Mis­sis­sip­pi. Mais très vite ils dé­couvrent que « leur » ba­teau est ha­bi­té. Des traces bi­zarres les conduisent à un in­con­nu en train de pê­cher. Il s’ap­pelle Mud et, bien qu’il ait la belle gueule de Mat­thew McCo­nau­ghey, ex­play­boy de co­mé­dies ro- man­tiques, il se ré­vèle vite as­sez dé­glin­gué, af­fa­mé, tra­qué. Il n’a que sa che­mise, son re­vol­ver, ses ta­touages et ses gris-gris qui le pro­tègent, dit-il. Il at­tend un ren­dez-vous, dit-il en­core, et il com­mence à man­quer de vivres.

El­lis, com­pa­tis­sant, se fait un de­voir de le ra­vi­tailler. Par bribes, il ap­prend qui Mud at­tend: la femme qu’il aime, la belle Ju­ni­per (Reese Wi­thers­poon). Et qui il fuit : les flics et des mal­frats. Quand il ren­contre Ju­ni­per en ville, El­lis de­vient le mes­sa­ger entre les deux amants. Sa mis­sion est de les réunir, pour qu’ils s’échappent en­semble. Pour­quoi veux-tu m’ai­der? de­mande Ju­ni­per. «Parce que vous vous ai­mez », ré­pond le gar­çon, qui souffre d’as­sis­ter à la sé­pa­ra­tion de ses pa­rents. Neck­bone, lui, c’est le re­vol­ver de Mud qui le fas­cine. Et Mud perce sa bles­sure d’or­phe­lin adop­té par un oncle né­gligent, dur­ci par la so­li­tude, ca­val­ca­dant sur sa mo­by­lette.

Avec cet étran­ger, la vio­lence, la pas­sion, le dan­ger entrent par ef­frac­tion dans la vie des gar­çons, se mé­langent avec les jeux et les cha­grins de l’en­fance, les ba­garres de col­lé­giens, les pre­miers émois amou­reux. Jeff Ni­chols réus­sit mer­veilleu­se­ment l’al­chi­mie entre la réa­li­té pro­saïque, par­fois sor­dide, sou­vent dé­ce­vante, et le rêve ac­tif de deux pe­tits hé­ros lan­cés dans une aven­ture qu’ils in­ventent avec des bribes d’in­for­ma­tions, des frag­ments de si­tua­tions. Ils in­ter­viennent, mi-dé­tec­tives, mi­che­va­liers, dans une his­toire qui leur échappe. Et le fait que ce soit «pour de vrai » est un sup­plé­ment d’aven­ture.

Tem­po tur­bu­lent

Il y au­ra des épi­sodes co­casses et d’autres in­quié­tants, des ren­contres énig­ma­tiques, des aper­çus sou­dains sur la vé­ri­té hu­maine, comme par la fe­nêtre d’un train. Jeff Ni­chols garde un tem­po tur­bu­lent, tout en soi­gnant les por­traits de per­son­nages. Ces types de l’Amé­rique pro­fonde (Sam She­pard, Ray McKin­non, Mi­chael Shan­non) sont des­si­nés d’un trait fort et al­lu­sif. Au­tour d’eux, l’ombre des illu­sions qui se dis­sipent, brumes se le­vant sur les ma­rais. On a évo­qué Hu­ck­le­ber­ry Finn, La Nuit du chas­seur ou Les Con­tre­ban­diers de Moon­fleet. Mud est de cette étoffe. Un ro­ma­nesque ma­gique. En­fan­tin et en­voû­tant.

Mud (Mat­thew McCo­nau­ghey) va en­traî­ner Neck­bone et El­lis dans sa vie tu­mul­tueuse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.