Apple pré­pare une Apple Watch autonome

Le Figaro - - L'ÉVÉNEMENT - E. B.

Après la montre connec­tée, la montre autonome. At­ten­due à l’au­tomne, la pro­chaine ver­sion de l’Apple Watch, la montre connec­tée d’Apple, de­vrait être autonome, c’est-à-dire équi­pée d’une carte SIM vir­tuelle (eSIM) en 4G. Ain­si, elle pour­rait être uti­li­sée sans connexion avec un iPhone. Une configuration idéale pour de nom­breux usages, comme l’en­voi ou la ré­cep­tion de mes­sages, l’uti­li­sa­tion de cer­taines ap­pli­ca­tions né­ces­si­tant une connexion… Le tout sans avoir be­soin d’être à proxi­mi­té de son iPhone. Pour Apple, ce­la re­vien­drait d’abord à élar­gir son au­dience po­ten­tielle, puis­qu’un dé­ten­teur de mo­bile sous An­droid pour­rait alors aus­si uti­li­ser une Apple Watch.

L’écran d’une montre étant trop pe­tit pour être uti­li­sé comme cla­vier, les at­tentes portent aus­si sur la qua­li­té des commandes vo­cales cou­plées aux ca­pa­ci­tés d’une éven­tuelle in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle em­bar­quée. « Un vé­ri­table bon technologique se­ra ef­fec­tué lorsque les montres connec­tées se­ront ca- pables de sug­gé­rer des ré­ponses à un mes­sage à par­tir des ha­bi­tudes de l’uti­li­sa­teur. Ce der­nier n’ayant en­suite qu’à choi­sir celle qui lui convient », ex­plique Jean-Laurent Poi­tou, d’Ac­cen­ture. Ain­si, il suf­fi­ra d’un clic pour en­voyer une ré­ponse, et si les pro­po­si­tions ne conviennent pas, une dic­tée res­te­ra pos­sible. L’es­sen­tiel étant d’of­frir une uti­li­sa­tion suf­fi­sam­ment fluide pour qu’elle puisse ri­va­li­ser avec un smartphone et, à la mai­son, avec un as­sis­tant per­son­nel.

Nou­veau mo­dèle éco­no­mique

Bien sûr, à ce­la il faut ajou­ter une bat­te­rie puis­sante pour as­su­rer à l’appareil une au­to­no­mie d’au moins une jour­née. « Actuellement, un pos­ses­seur de montre connec­tée sur deux ne l’uti­lise plus au bout de quelques mois. En re­vanche, ceux qui sont ac­tifs en sont très très contents et re­nou­vel­le­ront pro­ba­ble­ment leur achat », es­time Dun­can Ste­wart, de De­loitte. De quoi of­frir un jo­li socle de fi­dèles à la pro­chaine Sé­rie d’Apple Watch. Apple au­rait ven­du 6 mil­lions de ses montres connec­tées au qua­trième tri­mestre 2016, se­lon des es­ti­ma­tions de Ca­na­lys.

L’ap­pa­ri­tion d’une carte SIM dé­ma­té­ria­li­sée n’est pas sim­ple­ment une ré­vo­lu­tion pour Apple, ce se­rait un bou­le­ver­se­ment pour tout un éco­sys­tème. Ce­la si­gni­fie que la firme amé­ri­caine au­ra si­gné des par­te­na­riats avec les opé­ra­teurs té­lé­coms qui la dis­tri­bue­ront ou, pour le moins, qui lui four­ni­ront les abon­ne­ments en 4G né­ces­saires à son uti­li­sa­tion. Il pour­rait en dé­cou­ler une nou­velle ré­par­ti­tion de la va­leur entre Apple et les opé­ra­gers teurs. De nou­velles formes d’abon­ne­ment pour­raient aus­si voir le jour, alors que le nombre d’ob­jets connec­tés en 4G est ame­né à se mul­ti­plier. Montre, voi­ture, smartphone… pour évi­ter aux consom­ma­teurs d’avoir à cu­mu­ler les abon­ne­ments, des pa­ckages per­met­tant la connexion de plu­sieurs ap­pa­reils pour­raient être pro­po­sés.

Une des ques­tions po­sées par la dé­ma­té­ria­li­sa­tion de la carte SIM se­ra la rup­ture du lien entre l’opé­ra­teur té­lé­coms et ses clients.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.