Pa­tri­moine, culture et hé­ri­tage au ser­vice d’un vaste ter­rain de Jeux

Le Figaro - - L'ÉVÉNEMENT - J.-J. E.

« LA PRE­MIÈRE chose qui saute aux yeux, c’est la com­pa­ci­té du pro­jet avec un vil­lage olym­pique et pa­ra­lym­pique cen­tral et un rayon de 10 km au­tour qui re­groupe 22 sports, 80% des ac­ti­vi­tés et où chaque ath­lète se­ra à moins de 30 mi­nutes de son site de com­pé­ti­tion», pré­sente Jean-Phi­lippe Ga­tien, l’ex-pon­giste de­ve­nu di­rec­teur des sports de Pa­ris 2024, avant de dé­crire deux zones dis­tinctes: «Pa­ris centre où la ma­gie de Pa­ris ser­vi­ra les Jeux, of­fri­ra des images et une cé­lé­bra­tion ex­tra­or­di­naires, ma­giques. Et une zone plus au nord, la Seine-Saint-De­nis, le dé­par­te­ment le plus jeune de France et le plus ca­ren­cé en équi­pe­ments spor­tifs. Cette zone s’ins­cri­ra comme une par­tie im­por­tante de l’hé­ri­tage, avec à la fois le Vil­lage des ath­lètes, le centre aqua­tique, le vil­lage des mé­dias et les dif­fé­rentes zones de sport.»

Au su­jet des sites plus loin­tains, le leit­mo­tiv a été de «pri­vi­lé­gier des struc­tures exis­tantes, dès lors qu’il n’y a pas de be­soin avé­ré pour les ter­ri­toires. En Ile-de-France, on a de su­perbes sites de com­pé­ti­tion (le golf na­tio­nal, le vé­lo­drome, Ro­land-Gar­ros, le Parc des Princes, l’Are­na 92, l’Ac­co­rHo­tels Are­na) qui ont été bâ­tis, ré­no­vés ou sont en train de l’être, la base de Vaires-sur-Marne se­ra opé­ra­tion­nelle dès 2018 ou 2019, va être for­mi­dable en termes d’op­por­tu­ni­té pour les fé­dé­ra­tions d’avi­ron, de ca­noë. » Seule ex- cep­tion, hors de cette zone de 10 km, l’équi­ta­tion et le pentath­lon mo­derne au châ­teau de Ver­sailles: «Ce­la a per­mis au châ­teau de Ver­sailles de re­nouer avec son his­toire avec l’équi­ta­tion, ce se­ra un site em­blé­ma­tique. Sans ou­blier l’uti­li­sa­tion sym­bo­lique du stade olym­pique de 1924 qui ac­cueille­ra le ho­ckey sur ga­zon à Co­lombes et se­ra un beau clin d’oeil à l’his­toire. »

Comme les lieux ico­niques per­met­tant au pro­jet de scin­tiller : « Le beach vol­ley sur le Champ-de-Mars, la tour Eif­fel pré­sente sur de nom­breux dé­parts (ma­ra­thon, marche, cy­clisme, tri­ath­lon), les In­va­lides pour le tir à l’arc, le Grand Pa­lais (taek­won­do et es­crime), ces sites met­tront leurs atouts au ser­vice des spec­ta­teurs et de la fa­mille olym­pique. Ce pa­tri­moine cultu­rel va sau­ter aux yeux. Sport et culture, c’est aus­si un atout consi­dé­rable de ce concept. Sans ou­blier la cé­lé­bra­tion sur les berges de Seine amé­na­gées pour va­lo­ri­ser cet art de vivre à la fran­çaise. Le dos­sier por­té par un triple cham­pion olym­pique (To­ny Es­tan­guet, NDLR) et des ath­lètes avait comme voeu de mettre les spor­tifs dans les meilleures condi­tions et leur per­mettre de vivre un mo­ment unique. L’en­jeu est là, que Pa­ris se trans­forme en Parc olym­pique. Ce­rise sur le gâ­teau, le ré­seau de tran­sports, qui est pro­ba­ble­ment le meilleur au monde, se­ra au ser­vice des JO et de la fa­mille olym­pique. »■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.