Meurtre de Sarah Ha­li­mi : ce que ré­vèle le rap­port psy­chia­trique

Mal­gré « une bouf­fée dé­li­rante ai­guë », le meur­trier pré­su­mé se­rait pé­na­le­ment res­pon­sable de ses actes, en rai­son d’une prise vo­lon­taire de can­na­bis.

Le Figaro - - SOCIÉTÉ - STÉ­PHANE KOVACS @Ko­vacsSt

JUS­TICE Le meur­trier pré­su­mé de Sarah Ha­li­mi de­vrait être ju­gé aux as­sises. D’après le rap­port d’ex­per­tise psy­chia­trique, le dis­cer­ne­ment de Ko­bi­li Trao­ré, qui avait, en avril der­nier, dé­fe­nes­tré sa voi­sine juive, était al­té­ré mais pas abo­li au mo­ment des faits. Les ef­fets de sar« bouf­fée dé­li­rante ai­guë », es­time le D Da­niel Za­gu­ry, au­raient été dé­mul­ti­pliés par une « prise mas­sive de can­na­bis ».

Dans la nuit du 3 au 4 avril, Ko­bi­li Trao­ré, 27 ans, ha­bi­tant au deuxième étage d’une HLM de Bel­le­ville, s’était in­tro­duit chez sa voi­sine du des­sus. Aux cris d’« Al­lah Ak­bar », en­tre­cou­pés d’in­sultes et de ver­sets du Co­ran, il l’avait rouée de coups sur le bal­con, avant de la pré­ci­pi­ter dans la cour. « J’ai tué le shei­tan » (le dé­mon, en arabe), avait hur­lé le jeune homme, se­lon plu­sieurs té­moins.

L’ex­pli­ca­tion du psy­chiatre est la sui­vante : en proie à un dé­lire - il se croit pos­sé­dé par le Diable -, le meur­trier pré­su­mé se re­trouve face à Mme Ha­li­mi et pense qu’elle est l’in­car­na­tion du Ma­lin. Dans son rap­port, ren­du mer­cre­di au juge d’ins­truc­tion, le Dr Za­gu­ry, se ba­sant sur ses ob­ser­va­tions ain­si que celles des mé­de­cins qui ont exa­mi­né Ko­bi­li Trao­ré en uni­té pour ma­lades dif­fi­ciles (UMD), évoque une bouf­fée dé­li­rante « no­tam­ment ca­rac­té­ri­sée par un dé­lire per­sé­cu­tif po­ly­morphe, à thé­ma­tique mys­tique et dé­mo­no­pa­thique » (liée aux dé­mons).

Pour l’ex­pert, si le ca­rac­tère pa­tho­lo­gique du pas­sage à l’acte ne fait au­cun doute, la prise vo­lon­taire de stu­pé­fiants per­met de consi­dé­rer que le su­jet est par­tiel­le­ment res­pon­sable. « Son dis­cer­ne­ment ne peut être consi­dé­ré comme ayant été abo­li, as­sure-t-il, du fait de la consom­ma­tion vo­lon­taire et ré­gu­lière de can­na­bis, de sur­croît ré­cem­ment aug­men­tée ».

Le crime a bou­le­ver­sé la com­mu­nau­té juive, qui y voit un geste clai­re­ment an­ti­sé­mite, voire ter­ro­riste. Mais pour le Dr Za­gu­ry, « l’hy­po­thèse d’une in­ten­tion ter­ro­riste n’est en rien confir­mée ». Quant à la di­men­sion an­ti­sé­mite, qua­li­fi­ca­tion qui n’a pas été re­te­nue à ce jour dans la pro­cé­dure, « les té­moi­gnages por­tés à ma connais­sance ne confirment pas l’exis­tence chez Ko­bi­li Trao­ré d’un an­ti­sé­mi­tisme ha- bi­tuel, qui se se­rait an­té­rieu­re­ment ma­ni­fes­té de fa­çon claire », sou­ligne-t-il. Tout en écri­vant pour­tant un peu plus loin que « le crime de Ko­bi­li Trao­ré est dé­li­rant et an­ti­sé­mite ». Mme Ha­li­mi « n’a peut-être pas été dé­li­bé­ré­ment tuée parce que juive, nuance-t-il, mais le fait que Ko­bi­li Trao­ré réa­lise qu’elle l’était à l’en­trée dans l’ap­par­te­ment - en voyant une to­rah, avait-il ex­pli­qué au juge - s’est té­les­co­pé avec la thé­ma­tique dé­li­rante, l’as­so­ciant im­mé­dia­te­ment au Diable, et am­pli­fiant le dé­chaî­ne­ment fré­né­tique hai­neux et ven­geur ».

L’avo­cat de la dé­fense, Me Tho­mas Bid­nic, n’a pas sou­hai­té s’ex­pri­mer avant d’avoir pu lire l’in­té­gra­li­té de l’ex­per­tise. Quant aux conseils de la fa­mille de Sarah Ha­li­mi, ils se fé­li­citent du fait que la res­pon­sa­bi­li­té pé­nale du sus­pect ne soit pas écar­tée - même si elle est at­té­nuée - et que « son an­ti­sé­mi­tisme soit évo­qué ». « Au vu de cette conclu­sion, une contreex­per­tise ne se­ra sans doute pas utile », es­time Me Jean-Alexandre Bu­chin­ger. « Je n’ex­clus tou­jours pas une éven­tuelle si­mu­la­tion de la fo­lie, in­dique pour sa part Me Gilles-William Gold­na­del, avo­cat du frère et de la soeur de la vic­time. Mais je ne veux pas dou­ter, dé­sor­mais, du fait que la jus­tice va bien­tôt in­ves­ti­guer sur la ques­tion de l’an­ti­sé­mi­tisme. »

Le crime a bou­le­ver­sé la com­mu­nau­té juive, qui y voit un geste clai­re­ment an­ti­sé­mite, voire ter­ro­riste

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.