LE POIDS DES MOTS

Le Figaro - - L'ÉVÉNEMENT - T. H.

S’il res­tait une in­cer­ti­tude sur la san­té des cordes vo­cales les plus scru­tées au monde, cet al­bum en­re­gis­tré en avril de­vrait la dis­si­per. Le té­nor y ap­pa­raît au som­met de ses moyens ex­pres­sifs comme de son art d’élo­cu­tion. Tou­jours par­fai­te­ment in­tel­li­gible, il y ré­vèle un rap­port aux mots d’une grande fi­nesse. Af­fi­chant, y com­pris dans les airs qu’il avait dé­jà gra­vés – l’ir­ré­sis­tible « Pour­quoi me ré­veiller » de Wer­ther une pa­lette de nuances et d’in­ter­pré­ta­tions d’une ri­chesse tou­jours sur­pre­nante. Les contrastes dans ce der­nier, comme dans « Mer­ci, doux cré­pus­cule » de La Dam­na­tion de Faust, sont sai­sis­sants. Les plus in­at­ten­dus, tels « Pays mer­veilleux » de L’Afri­caine ou « Vrai­ment, ma bien-ai­mée » du Roi d’Ys, sont au­tant d’oc­ca­sions d’ac­cen­tuer ses ta­lents de co­lo­riste, ca­pable de pas­ser de la can­deur la plus tendre à l’aban­don le plus to­tal. Prê­tant leur voix sur trois duos pour Ma­non et Les Pê­cheurs de perles, So­nya Yon­che­va et Lu­do­vic Té­zier se ré­vèlent des par­te­naires de grande classe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.