Splen­deur et danse pour la ré­ou­ver­ture de la salle Gé­mier à Chaillot

Le théatre re­trouve au­jourd’hui son se­cond pla­teau. Les Jour­nées du pa­tri­moine sont l’oc­ca­sion de dé­cou­vrir le nou­veau vi­sage de ce mo­nu­ment lors de vi­sites har­mo­nieu­se­ment cho­ré­gra­phiées.

Le Figaro - - CULTURE - ARIANE BAVELIER @aria­ne­ba­ve­lier Théâtre na­tio­nal de Chaillot (Pa­ris XVIe). Vi­sites au­jourd’hui à 18 heures et 19 h 45, sa­me­di et di­manche de 11 heures à 18 heures. Bal avec Blan­ca Li au­jourd’hui, ven­dre­di et sa­me­di à 21 heures.

La salle Gé­mier ? Ce­la n’a l’air de rien mais la trans­for­ma­tion de la pe­tite salle de Chaillot créée en 1967 par Georges Wil­son, en un es­pace mo­du­lable de 390 places, a don­né lieu à un chan­tier pha­rao­nique qui a du­ré trois ans. Les « vi­sites gui­dées » jo­li­ment dé­ca­lées me­nées par Ro­ser Montl­lo Gu­ber­na et Bri­gitte Seth, pen­dant les Jour­nées du pa­tri­moine, per­mettent de me­su­rer l’ex­ploit qu’est la créa­tion de cette nou­velle salle, et d’en­tr’aper­ce­voir les en­trailles de l’ac­tuel Théâtre na­tio­nal de la danse, pous­sé sur les car­rières de Chaillot avec les­quelles on a construit le XVIe et le quar­tier du GrosCaillou. « Il a fal­lu creu­ser 4,50 à 5 mètres en sous-sol et in­tro­duire de la pro­fon­deur pour créer le nou­veau Gé­mier », dit Vincent Bros­sy, l’ar­chi­tecte du pro­jet me­né par le mi­nis­tère de la Culture. « J’ai vou­lu re­nouer avec la lé­gè­re­té et la grâce de la danse dans ces nou­veaux es­paces. »

Le geste ar­chi­tec­tu­ral est re­mar­quable : une im­mense pas­tille lu­mi­neuse des­sine une oblique au-des­sus de l’es­ca­lier qui vi­re­volte vers la nou­velle en­trée de la salle. L’es­pace est blanc et or. En plus de la nou­velle salle Gé­mier, les tra­vaux ont per­mis le per­ce­ment d’un puits de 15 mètres pour pla­cer un monte-dé­cors. Il dé­bouche sur des tun­nels creu­sés sur 45 mètres de long pour Gé­mier et 22 mètres pour la salle Jean-Vi­lar, afin de les ache­mi­ner. « Soit 45 000 mètres cubes pris sur le sous-sol à la pioche et au mar­teau­pi­queur », dit Vincent Bros­sy.

Stu­dio de ré­pé­ti­tion en 2021

Dans les es­paces pu­blics s’ar­ti­cule une nou­velle cir­cu­la­tion. Elle re­donne son en­ver­gure à ce pa­lais construit par Car­lu en 1937. La salle Gé­mier com­mu­nique avec la salle des Quatre co­lonnes, qui ouvre sur la ga­le­rie des Na­bis (vieillis­sants, tous étaient ca­co­chymes lorsque Chaillot s’est ou­vert). On ob­serve en pas­sant La Co­mé­die par Vuillard, La Danse par Ker Xa­vier Rous­sel, la Pas­to­rale par Bon­nard. Au bout, l’en­trée par l’es­pla­nade Jo­seph Wre­sins­ki, cô­té tour Eif­fel, est re­de­ve­nue pos­sible. « C’était l’en­trée ori­gi­nelle vou­lue par Car­lu. À l’époque, le mé­tro de­vait ar­ri­ver sur le bord de la Seine. Lors­qu’il a fi­na­le­ment abou­ti place du Tro­ca­dé­ro, on a trans­for­mé l’en­trée of­fi­cielle en sor­tie de se­cours », dit en­core Vincent Bros­sy. D’un geste, il dé­signe les es­ca­liers ex­té­rieurs qu’il a fal­lu dé­mon­ter pour iso­ler la salle, afin que le bruit des pas­sants ou des ska­te­boards des­cen­dant les es­ca­liers ou fai­sant des fi­gures sur le par­vis ne troublent pas l’acous­tique. Une se­conde tranche de tra­vaux est at­ten­due pour 2021. Un stu­dio de ré­pé­ti­tion aux di­men­sions de la scène se­rait alors créé sous les gra­dins de la salle Jean-Vi­lar.

Avec la com­pli­ci­té des élèves danseurs du Conser­va­toire na­tio­nal su­pé­rieur de danse de Pa­ris, Ro­ser Montl­lo et Bri­gitte Seth, conviées par Di­dier Des­champs, di­rec­teur du théâtre, font éclore par la danse les beau­tés des lieux. Le des­sin des pas sou­ligne la pers­pec­tive des par­vis, la cas­cade des es­ca­liers, ex­plique les fresques, l’ex­pres­sion « boîte à sels », « où l’on dis­pen­sait des sels aux élé­gantes qui dé­faillaient, trop à l’étroit dans leur cor­set », le pas­sage de l’ONU en ces murs pour la Dé­cla­ra­tion universelle des droits de l’Homme. Elles en­traînent aus­si le pu­blic sur les grilles au-des­sus de la nou­velle salle, dans le cou­loir des Ga­zés, re­dé­cou­vert der­rière la nou­velle salle Gé­mier : il avait été construit après la Pre­mière Guerre mon­diale pour se pré­mu­nir de nou­velles at­taques au gaz mou­tarde. De grosses vannes en ferment les portes.

Des can­zones se font en­tendre, le pu­blic der­rière les cho­ré­graphes croise les pieds en me­sure, les spec­ta­teurs s’en­lacent en une chaîne le long des es­ca­liers. Au-des­sus, sur la fresque, Louis Jou­vet ma­nie l’épée face à Georges Wil­son, poings au ciel. À Chaillot, plus que ja­mais au­jourd’hui, la vie est un songe.

SER­GIO GRAZIA

La nou­velle salle Gé­mier a né­ces­si­té de creu­ser 4,50 à 5 mètres dans le sous-sol du Théâtre na­tio­nal de de Chaillot.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.