LANGUE FRAN­ÇAISE

Dites-le en fran­çais

Le Figaro - - LITTERAIRE -

Dire ou ne pas dire, telle est la ques­tion. Alors que les fautes d’or­tho­graphe font rage dans nos lettres et com­po­si­tions, que les er­reurs de pro­non­cia­tion sont lé­gion à l’oral, l’Aca­dé­mie fran­çaise pu­blie le qua­trième vo­lume de ses pres­crip­tions pour parler un fran­çais cor­rect. Un ou­vrage pé­da­go­gique qui met à l’hon­neur une langue belle et riche de ses sub­ti­li­tés. Car, n’en dé­plaise aux lo­ca­taires de la rue de Gre­nelle oeu­vrant pour le ni­vel­le­ment par le bas - tel que le pointe Yves Pou­li­quen, aca­dé­mi­cien membre de la com­mis­sion du dic­tion­naire dans sa pré­face notre idiome est ap­pré­cié pour ses dif­fi­cul­tés au­tant que pour son rôle dans « la construc­tion de l’iden­ti­té de fran­co­phone ». Sans rien cé­der donc aux dé­fai­tistes et ex­tré­mistes, l’au­teur ain­si que son ho­mo­logue Dominique Fer­nan­dez - dont le plai­doyer pour le fran­çais d’Al­gé­rie en post­face rap­pelle le pré­sent et l’ave­nir brillant de notre langue hors de France réunissent la quin­tes­sence des conseils des lin­guistes du quai de Con­ti. Ques­tions de gram­maire, an­gli­cismes, pléo­nasmes… tout est fait pour que le lec­teur puisse en quelques le­çons parler un fran­çais par­fait. Dites adieu donc aux « re­loo­ker », « fa­ti­gant » à la place de « fa­ti­guant », et autres in­ter­ver­sions fau­tives. La per­fec­tion est dé­sor­mais à por­tée de main.

A. D.

DIRE, NE PAS DIRE

Du bon usage de la langue fran­çaise, vo­lume 4, Phi­lippe Rey, 192 p., 12 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.