Res­tau­rer l’es­prit fran­çais

Le Figaro - - LA UNE - par Ber­trand de Saint Vincent bde­saint­vincent@le­fi­ga­ro.fr

Ce week-end, comme chaque an­née au dé­but du mois de sep­tembre, dans tous les pays d’Eu­rope, des di­zaines de mil­lions de pro­me­neurs par­ti­ront à la dé­cou­verte de leurs mo­nu­ments. En France, si l’on en croit les pré­vi­sions, un ha­bi­tant sur cinq pous­se­ra la porte de l’un des 17000 lieux of­ferts à sa cu­rio­si­té à l’oc­ca­sion des Jour­nées du pa­tri­moine. C’est un plé­bis­cite, une dé­cla­ra­tion d’amour des peuples à leur na­tion. Du­rant ce dé­fi­lé, qui s’étend sur tout le ter­ri­toire, les gens ne ma­ni­festent pas leur co­lère, leur amer­tume ou leur peur du chan­ge­ment ; mais leur at­ta­che­ment à leurs ra­cines, leur ad­mi­ra­tion pour les oeuvres du pas­sé. Un châ­teau, une ab­baye, un mou­lin, une bi­blio­thèque sont un pan de leur his­toire qu’ils re­trouvent avec émo­tion. Ils peuvent aus­si re­mon­ter le temps dans un vil­lage tro­glo­dyte de l’Isère, rê­ver d’aven­tures de­vant une ré­plique de l’Her­mione ou de vi­tesse au che­vet d’un an­cien cir­cuit de For­mule 1. À Pa­ris, ils se­ront nom­breux à se pres­ser de­vant le Pa­lais de l’Ély­sée, où Em­ma­nuel Ma­cron les ac­cueille­ra di­manche. Est-ce en son égard ? Cette an­née, la jeu­nesse se­ra à l’hon­neur. On van­te­ra son sens du bé­né­vo­lat, son im­pli­ca­tion dans la re­mise en état des de­meures his­to­riques. On mul­ti­plie­ra les ani­ma­tions pour la sé­duire. Puis la pa­ren­thèse se re­fer­me­ra. Et tout re­de­vien­dra comme avant. Dans les écoles, des maîtres ci­toyens conti­nue­ront à ex­pli­quer que l’en­sei­gne­ment de l’his­toire n’a pas vo­ca­tion à exal­ter la gran­deur de la France. Dans les mé­dias, forts de leur mo­rale ir­ré­pro­chable, des ex­perts en in­di­gna­tion exi­ge­ront qu’elle pour­suive son tra­vail de re­pen­tance. De­main, à l’aune de ce qui se passe aux États-Unis, ils ré­cla­me­ront que l’on dé­bou­lonne des sta­tues. Deux jours, fussent-ils pleins, ne suf­fi­ront pas à ré­con­ci­lier la France avec elle-même. Le pa­tri­moine va bien au-de­là des vieilles pierres. Sans cé­der à la nos­tal­gie ni aux si­rènes d’un re­tour en ar­rière, c’est en res­tau­rant son es­prit que la France re­trou­ve­ra cet élan qui la fit tant ai­mer. ■

Le pa­tri­moine va bien au-de­là des vieilles pierres

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.