Bros­sat : « Le PCF doit se faire en­tendre »

L’ad­joint com­mu­niste à la mai­rie de Pa­ris fus­tige les an­nonces du gou­ver­ne­ment sur les APL.

Le Figaro - - POLITIQUE - MA­THILDE SIRAUD @Ma­thil­de_Sd

GAUCHE En charge du lo­ge­ment à la mai­rie de Pa­ris, l’élu PCF Ian Bros­sat a ex­pri­mé ven­dre­di dans l’émis­sion «Le Talk Le Fi­ga­ro » ses in­quié­tudes après les an­nonces du gou­ver­ne­ment concer­nant la baisse des aides per­son­na­li­sées au lo­ge­ment (APL). «L’ob­jec­tif du gou­ver­ne­ment n’est pas de bais­ser les loyers mais de faire des éco­no­mies sur le dos des mé­nages fra­giles, des fa­milles mo­destes, des étu­diants », a re­gret­té le conseiller de Pa­ris. «C’est une me­sure ex­trê­me­ment grave », a-t-il en­core dé­non­cé, se di­sant pour sa part fa­vo­rable à ce qu’on « pro­duise mas­si­ve­ment du lo­ge­ment so­cial ». Contre l’en­vo­lée des prix du lo­ge­ment, cet ad­joint d’Anne Hi­dal­go pro­pose d’al­ler plus loin dans l’en­ca­dre­ment des loyers, ac­com­pa­gné d’un contrôle. «Le gou­ver­ne­ment doit nous en­tendre sur le lo­ge­ment », a-t-il in­ter­pel­lé, rap­pe­lant qu’à Pa­ris les APL concer­naient « un mé­nage sur cinq ».

In­quiet éga­le­ment quant à la baisse des do­ta­tions, Ian Bros­sat, après avoir ma­ni­fes­té le 12 au cô­té de la CGT, se­ra une nou­velle fois dans la rue le 21 sep­tembre. L’élu com­mu­niste re­fuse pour l’ins­tant de dire s’il s’af­fi­che­ra dans le dé­fi­lé ini­tié par La France in­sou­mise, le 23. «Je ver­rai», a-t-il élu­dé, alors que les re­la­tions entre son par­ti et le mou­ve­ment de Jean-Luc Mé­len­chon sont tou­jours aus­si fraîches. « Il faut qu’on ar­rête d’être dans une lo­gique où cha­cun tire la cou­ver­ture à soi», a -t-il ex­hor­té, se di­sant, comme le se­cré­taire na­tio­nal Pierre Laurent, fa­vo­rable au ras­sem­ble­ment de la gauche. «Le PCF a une voix sin­gu­lière à faire en­tendre», a pour­sui­vi Ian Bros­sat, qui sou­haite prendre toute sa part dans le tra­vail de ré­no­va­tion en­ga­gé Place du Co­lo­nel-Fa­bien. « Je suis frap­pé par le fait que l’idée qu’on se fait du PCF au­jourd’hui ne cor­res­ponde pas à ce qu’il est. Il faut donc qu’on se mette au tra­vail », a-t-il ap­pe­lé, avant de se rendre à la Fête de l’Hu­ma­ni­té, qui se dé­roule jus­qu’à di­manche à La Cour­neuve (Seine-Saint-De­nis). «Ce­la a du sens d’être com­mu­niste au­jourd’hui et nous de­vons construire un pro­jet adap­té au XXIe siècle, for­mu­ler des idées d’ave­nir. »

F. BOU­CHON /LE FI­GA­RO

IAN BROS­SAT, ven­dre­di, dans le stu­dio du Fi­ga­ro.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.