Pa­trick Hen­ry va sor­tir de pri­son

Condam­né en 1977 à per­pé­tui­té pour avoir tué un en­fant de 7 ans, l’homme de 64 ans souffre d’un can­cer.

Le Figaro - - SOCIÉTÉ - SER­VICE SO­CIÉ­TÉ

FAIT DI­VERS Pa­trick Hen­ry, dé­te­nu de­puis qua­rante ans et ma­lade, a ob­te­nu ven­dre­di une sus­pen­sion de peine pour rai­sons mé­di­cales, a an­non­cé son avo­cat, Hu­go Lé­vy. La pro­cu­reure de Me­lun Béa­trice An­ge­lel­li a in­di­qué qu’il pour­rait sor­tir dès sa­me­di. Condam­né en 1977 à la pri­son à vie, pour le meurtre du pe­tit Phi­lippe Ber­trand, Pa­trick Hen­ry, l’un des plus an­ciens dé­te­nus de France, avait été li­bé­ré une pre­mière fois en 2001. Mais il était re­ve­nu der­rière les bar­reaux après avoir été in­ter­pel­lé en 2002 en Es­pagne avec 10 kg de can­na­bis.

Hos­pi­ta­li­sé de­puis le 15 mai der­nier dans une uni­té sé­cu­ri­sée de l’hô­pi­tal de la Pi­tié-Sal­pê­trière, l’homme de 64 ans souffre d’un can­cer. Il a pré­sen­té plu­sieurs de­mandes de li­bé­ra­tion condi­tion­nelle, dont la der­nière avait été ac­cep­tée en jan­vier 2016 par le tri­bu­nal d’ap­pli­ca­tion des peines de Me­lun, avant d’être re­je­tée quelques se­maines plus tard par la cour d’ap­pel de Pa­ris.

Pa­trick Hen­ry avait été ar­rê­té en fé­vrier 1976 pour le meurtre de Phi­lippe Ber­trand. Cet en­fant de 7 ans avait été kid­nap­pé de­vant son école pri­maire le 30 jan­vier 1976, à Troyes. Dans les heures qui sui­virent l’en­lè­ve­ment, Pa­trick Hen­ry a ap­pe­lé la fa­mille du pe­tit, an­non­çant qu’il avait l’en­fant et ré­cla­mait une ran­çon d’un mil­lion de francs. La po­lice, in­for­mée de la si­tua­tion, avait lo­ca­li­sé l’homme après un se­cond ap­pel de­puis une ca­bine té­lé­pho­nique de Troyes. Pa­trick Hen­ry a en­suite été pris en fi­la­ture. Le 17 fé­vrier, le corps de l’en­fant se­ra dé­cou­vert en­rou­lé dans un ta­pis, en des­sous d’un lit d’une chambre d’hô­tel louée par le meur­trier.

Dé­te­nu exem­plaire

Un an plus tard, son pro­cès était de­ve­nu l’une des af­faires ju­di­ciaires les plus cé­lèbres qu’a connues la France. Après des plai­doyers pas­sion­nés de son avo­cat de l’époque Ro­bert Boc­quillon et de Ro­bert Ba­din­ter, l’af­faire était de­ve­nue le pro­cès de la peine de mort. Re­con­nu cou­pable, Pa­trick Hen­ry évite d’une unique voix la peine ca­pi­tale. Il est condam­né le 20 jan­vier 1977 à la ré­clu­sion cri­mi­nelle à per­pé­tui­té.

Lors de sa dé­ten­tion, l’homme a été dé­peint comme un dé­te­nu exem­plaire, pas­sant même plu­sieurs di­plômes. Après de nom­breuses de­mandes de re­mise en li­ber­té, toutes vaines, il ob­tient sa li­bé­ra­tion condi­tion­nelle en 2001. Il avait alors ef­fec­tué vingt-cinq ans de pri­son. Sor­ti sous le feu des mé­dias, l’homme est res­té dis­cret un an avant d’en­chaî­ner les faux pas avec en juin 2002 un vol à l’éta­lage, pour le­quel il est condam­né à une amende de 2000 eu­ros, puis dans la nuit du 5 au 6 oc­tobre 2002 son in­ter­pel­la­tion près de Va­lence (Es­pagne).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.