Phi­lippe Gros­va­let : « Si Em­ma­nuel Ma­cron re­nonce, j’at­ta­que­rai l’État »

Le Figaro - - L'ÉVÉNEMENT - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR AN­GÉ­LIQUE NÉGRONI ane­gro­ni@le­fi­ga­ro.fr

POUR PHI­LIPPE GROS­VA­LET, pré­sident (PS) du con­seil dé­par­te­men­tal de Loire-At­lan­tique et à la tête du syn­di­cat mixte aé­ro­por­tuaire du Grand Ouest, la mé­dia­tion ne res­pecte pas la feuille de route qui lui avait été don­née.

Quel est votre sen­ti­ment sur l’évo­lu­tion du dos­sier ? Dans ce dos­sier pour le­quel l’an­cien chef de l’État a man­qué de cou­rage, on a tout vu et tout en­ten­du. Mais je tiens à rap­pe­ler que ce même dos­sier a été mar­qué par un évé­ne­ment im­por­tant. La po­pu­la­tion lo­cale a été consul­tée sur ce pro­jet et celle-ci s’est pro­non­cée en fa­veur du trans­fert de l’aé­ro­port de Nantes-At­lan­tique à Notre-Da­medes-Landes. Il y a quelques mois, Em­ma­nuel Ma­cron a in­di­qué qu’il fal­lait te­nir compte de ce ré­sul­tat.

Que pen­sez-vous du tra­vail me­né par les trois mé­dia­teurs ? Le pré­sident de la Ré­pu­blique a fait le choix de cette mé­dia­tion pour apai­ser la ZAD et pour com­men­cer en­suite les tra­vaux du nou­vel aé­ro­port. Cette feuille de route n’est pas res­pec­tée. La mé­dia­tion, qui doit rendre son rap­port dé­but dé­cembre, s’at­tri­bue un rôle qui n’était pas pré­vu. De­puis le dé­but, elle tente de faire la dé­mons­tra­tion qu’un amé­na­ge­ment du site ac­tuel de Nan-

tes-At­lan­tique est pos­sible. C’est ce qui res­sort du pre­mier rap­port d’étape ren­du fin sep­tembre. Je n’ai ja­mais cru à cette mé­dia­tion en rai­son de sa com­po­si­tion. L’un des trois membres, Gé­rard Feld­zer, se pré­sente comme le meilleur ami du mi­nistre de la Tran­si­tion éco­lo­gique, Ni­co­las Hu­lot. Or ce der­nier se dit op­po­sé au trans­fert de l’aé­ro­port. Je ne crois pas à la neu­tra­li­té de cette mé­dia­tion et c’est la rai­son pour la­quelle j’ai re­fu­sé d’être au­di­tion­né par ses membres.

Le 4 oc­tobre der­nier, vous avez sai­si la Haute Au­to­ri­té pour la trans­pa­rence de la vie pu­blique. Qu’en est-il ? De nom­breux autres élé­ments trou­blants ac­com­pagnent cette mé­dia­tion. Ain­si, les mé­dia­teurs ont fait ap­pel à une so­cié­té, Car­bone 4, pour qu’elle réa­lise des ex­per­tises com­plé­men­taires. Or deux de ses di­ri­geants sont aus­si des amis de Ni­co­las Hu­lot, le­quel a re­mis à l’un d’eux la Lé­gion d’hon­neur. Par ailleurs, le se­cré­taire gé­né­ral de la mé­dia­tion, un an­cien élève de Po­ly­tech­nique, est de la même pro­mo­tion qu’un em­ployé de Car­bone 4. Ce­la fait beau­coup. In­ter­ro­gé de­vant l’As- sem­blée na­tio­nale sur ces liens, Ni­co­las Hu­lot a re­je­té mar­di toute in­gé­rence dans la mé­dia­tion et as­sure que la dé­ci­sion du gou­ver­ne­ment se­ra prise en toute in­dé­pen­dance. Je de­mande à la Haute Au­to­ri­té de se pro­non­cer.

Croyez-vous en­core à la réa­li­sa­tion d’un fu­tur aé­ro­port ? J’ai tou­jours fait mon pos­sible pour que le trans­fert se fasse et je conti­nue­rai. Si Em­ma­nuel Ma­cron y re­non­çait, j’at­ta­que­rais l’État. En cas d’aban­don du pro­jet de créa­tion d’un nou­vel aé­ro­port, le pré­ju­dice pour le Grand Ouest se­ra énorme. L’ac­tuelle pla­te­forme, au­jourd’hui sa­tu­rée, est un frein au dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique de la ré­gion. Elle ne peut par ailleurs être agran­die, sauf à dé­truire des es­paces na­tu­rels pro­té­gés. L’at­teinte à l’en­vi­ron­ne­ment se­rait bien plus im­por­tante qu’avec le pro­jet de Notre-Dame-des-Landes. Par ailleurs, l’État de­vrait dé­dom­ma­ger Vin­ci, qui s’est vu at­tri­buer le contrat de dé­lé­ga­tion de ser­vice pu­blic pour la construc­tion et la ges­tion du fu­tur aé­ro­port. Ce­la se chif­fre­ra en di­zaines de mil­lions d’eu­ros.

“En cas d’aban­don du pro­jet, le pré­ju­dice pour le grand Ouest se­ra énorme”

Existe-t-il à ce jour un re­cours qui bloque en­core le pro­jet ? On dé­nombre au­jourd’hui 178 dé­ci­sions de jus­tice ren­dues dans ce dos­sier et toutes ont été pro­non­cées en notre fa­veur. Au­jourd’hui, il n’existe plus un seul re­cours qui em­pêche l’avan­cée de ce dos­sier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.