Oli­via Gré­goire : « Le groupe LREM va bien »

L’élue de Pa­ris et porte-pa­role des dé­pu­tés ma­cro­nistes sa­lue l’ac­tion de Ri­chard Fer­rand à leur tête. « Il laisse les gens s’ex­pri­mer », se ré­jouit-elle.

Le Figaro - - POLITIQUE - MA­THILDE SIRAUD @Ma­thil­de_Sd

TOUT JUSTE élue dé­pu­tée, Oli­via Gré­goire avait cri­ti­qué fin juin la mé­thode de Ri­chard Fer­rand à la tête du groupe La Ré­pu­blique en marche à l’As­sem­blée na­tio­nale. « Oui, par­fois, il peut être dur », ad­met­tait-elle. Près de quatre mois plus tard, le ton a chan­gé. « Le groupe va bien, Ri­chard Fer­rand a un job com­pli­qué mais il est pré­sent, il laisse aus­si le groupe res­pi­rer, il laisse les gens être eux-mêmes et s’ex­pri­mer», sa­lue la porte-pa­role, in­vi­té ven­dre­di du «Talk Le Fi­ga­ro ».

Cette ex-mi­li­tante de Dé­mo­cra­tie li­bé­rale, l’an­cien par­ti d’Alain Ma­de­lin, plaide pour qu’il y ait « un homme ou une femme à la tête du par­ti » LREM qui porte « nos idées, notre mé­thode et le re­nou­vel­le­ment ». Alors que les noms de Ben­ja­min Gri­veaux et Ch­ris­tophe Cas­ta­ner sont ré­gu­liè­re­ment ci­tés, Oli­via Gré­goire n’ex­clut pas une can­di­da­ture. «Pour­quoi moi ? Ce se­rait chouette.(…) J’y songe et je n’ai pas peur des res­pon­sa­bi­li­tés », af­firme la dé­pu­tée.

En pre­mière ligne sur le bud­get, en tant que membre de la com­mis­sion des fi­nances, l’élue pa­ri­sienne as­sume qu’« une par­tie des re­trai­tés les plus ai­sés » soient «mis à contri­bu­tion». «Nous avons fait des choix qui sont im­por­tants pour les gé­né­ra­tions d’au­jourd’hui et de de­main, nous de­man­dons un ef­fort mais il n’y au­ra pas de per­dant », as­sure-t-elle, rap­pe­lant qu’« un couple avec 10 000 eu­ros de re­ve­nus, deux en­fants, ga­gne­ra à la fin du quin­quen­nat 1 640 eu­ros de pou­voir d’achat en plus ».

Alors qu’un dé­pu­té ma­cro­niste, Oli­vier Vé­ran, a lan­cé le dé­bat sur la fin de l’uni­ver­sa­li­té des al­lo­ca­tions fa­mi­liales, Oli­via Gré­goire a tem­po­ri­sé en plai­dant pour une « concer­ta­tion ». «Quand on touche à des ta­bous, il faut le faire avec beau­coup de vi­gi­lance. »

J.-C. MARMARA/LE FI­GA­RO

OLI­VIA GRÉ­GOIRE, ven­dre­di, dans le stu­dio du Fi­ga­ro.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.