Les opus pré­cé­dents n’ont pas eu les ef­fets at­ten­dus

Le Figaro - - ÉCONOMIE/L'ÉVÉNEMENT - M.-C. R.

De Phi­lippe Douste-Bla­zy à Ro­se­lyne Ba­che­lot en pas­sant par Xa­vier Ber­trand et Ma­ri­sol Tou­raine, tous les mi­nistres de la San­té de­puis les an­nées 2000 ont pré­sen­té des plans de lutte contre les dé­serts mé­di­caux. Exo­né­ra­tions fis­cales, mai­sons mé­di­cales, bourses d’études : de nom­breuses re­cettes ont été mises en place mais se sont ré­vé­lées re­la­ti­ve­ment in­ef­fi­caces car trop dis­per­sées.

Sans par­ler d’idées sau­gre­nues, comme l’obli­ga­tion faite aux jeunes de s’ins­tal­ler contre leur gré dans des dé­serts mé­di­caux ou en­core de dé­rem­bour­ser par la Sé­cu­ri­té so­ciale ceux qui s’ins­tal­le­raient en zones dé­jà bien pour­vues en mé­de­cins : au­tant d’autres re­mèdes qui peuvent s’avé­rer pires que le mal ! La contrainte ne fonc­tionne pas, a re­dit Édouard Phi­lippe, ven­dre­di.

En réa­li­té, les pou­voirs pu­blics ont fait plu­sieurs er­reurs. Ils ont long­temps ré­flé­chi en den­si­té de mé­de­cins au lieu de rai­son­ner en temps mé­di­cal dis­po­nible. Ils ont aus­si pen­sé leur plan arith­mé­ti­que­ment sans te­nir compte de l’évo­lu­tion so­cio­lo­gique. « Au­jourd’hui, le jeune mé­de­cin est plu­tôt une femme is­sue d’une couche ci­ta­dine, in­tel­lec­tuelle, rap­pelle Mi­chel Chas­sang, pré­sident du groupe pro­fes­sions li­bé­rales au Cese, qui doit rendre un rap­port sur le su­jet en no­vembre au pre­mier mi­nistre. Elle ne s’ins­tal­le­ra pas dans un lieu sans crèche, ni école, ni tra­vail pour son conjoint. Il faut ar­rê­ter de se voi­ler la face.»

Sen­ti­ment d’aban­don

En­fin, on veut faire tra­vailler les mé­de­cins en équipe avec les pa­ra­mé­di­caux mais il n’y a tou­jours pas de ré­mu­né­ra­tion trans­ver­sale et en­core moins, après treize ans d’er­re­ments et un de­mi-mil­liard d’eu­ros d’in­ves­tis­se­ments, de dos­sier mé­di­cal par­ta­gé…

Sur­tout, sans bou­cher, ni pos­tier, ni In­ter­net haut dé­bit, ces ter­ri­toires dé­lais­sés sont des dé­serts tout court. «Ce­la in­duit un vrai désar­roi, les gens ont le sen­ti­ment d’être aban­don­nés, y com­pris pour leur san­té quand on leur de­mande de faire quelques ki­lo­mètres de plus », af­firme Mi­chel Chas­sang.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.