Tiller­son ac­croît la pres­sion sur l’état-ma­jor

Le Figaro - - INTERNATIONAL -

Le chef de la di­plo­ma­tie amé­ri­caine, Rex Tiller­son, de­vrait ré­cla­mer l’ar­rêt des vio­lences dans l’État d’Ara­kan à l’ori­gine de l’exode de quelque 600 000 Ro­hin­gyas, ce mer­cre­di, lors de son en­tre­tien avec le chef d’état-ma­jor de l’armée bir­mane, le gé­né­ral Min Aung Hlaing. Le se­cré­taire d’État amé­ri­cain, qui se trouve à Ma­nille pour le som­met de l’Asean, y a ren­con­tré la di­ri­geante bir­mane, Aung San Suu Kyi, dont l’ad­mi­nis­tra­tion a peu de pou­voir sur l’ap­pa­reil mi­li­taire. Il doit la re­voir mer­cre­di à Nay Pyi Taw, la ca­pi­tale bir­mane. « Nous nous ef­for­çons d’ob­te­nir la sta­bi­li­sa­tion des zones du nord d’Ara­kan pour que les gens puissent y re­ve­nir, ain­si que l’ar­rêt des vio­lences, la ga­ran­tie que l’armée pro­té­ge­ra toutes les po­pu­la­tions sans dis­tinc­tion dans ce sec­teur et qu’elle pro­cé­de­ra à une en­quête cré­dible qui don­ne­ra lieu à des pour­suites », a dé­cla­ré un re­pré­sen­tant du dé­par­te­ment d’État qui ac­com­pagne Rex Tiller­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.