L’ex-PDG de Ve­ral­lia nom­mé « M. In­dus­trie » par le gou­ver­ne­ment

L’ex-PDG de Ve­ral­lia, Jean-Pierre Flo­ris, de­vient dé­lé­gué in­ter­mi­nis­té­riel.

Le Figaro - - ÉCONOMIE - BER­TILLE BAYART @Ber­tilleBayart

PO­LI­TIQUE ÉCO­NO­MIQUE Confron­té de­puis sa prise de fonc­tion à de mul­tiples dos­siers sen­sibles sur le front in­dus­triel, le gou­ver­ne­ment a dé­ci­dé de mus­cler son dis­po­si­tif. Se­lon nos in­for­ma­tions, un dé­lé­gué in­ter­mi­nis­té­riel aux re­struc­tu­ra­tions in­dus­trielles se­ra nom­mé ce mer­cre­di en Conseil des mi­nistres. Il s’agit de Jean-Pierre Flo­ris, ex-PDG de Ve­ral­lia, l’an­cienne fi­liale de Saint-Go­bain spé­cia­liste de la fa­bri­ca­tion de bou­teilles et em­bal­lages en verre qu’il a di­ri­gé jus­qu’au 1er sep­tembre.

Le mi­nistre de l’Éco­no­mie, Bru­no Le Maire, avait ex­pli­qué dé­but oc­tobre à l’As­sem­blée na­tio­nale, la mis­sion de ce­lui qui n’avait pas en­core été choi­si et dont la fonc­tion en­vi­sa­gée était celle de « com­mis­saire à la ré­in­dus­tria­li­sa­tion » : « Pré­ve­nir les risques de fer­me­ture de sites et ac­com­pa­gner les in­dus­tries. »

Feuille de route

Le nou­veau « M. In­dus­trie » du gou­ver­ne­ment a vo­ca­tion à mettre en ordre de ba­taille tous les ac­teurs mo­bi­li­sés sur les dos­siers de re­struc­tu­ra­tions in­dus­trielles, du Ci­ri à Ber­cy aux ser­vices de l’em­ploi en pas­sant par les col­lec­ti­vi­tés. Sur le plan po­li­tique, il ser­vi­ra aus­si de pre­mière ligne, pour évi­ter peut-être aux mi­nistres de de­voir mon­ter au front sur tous les dos­siers. Cet été, Bru­no Le Maire et le se­cré­taire d’État Ben­ja­min Gri­veaux avaient été très mo­bi­li­sés sur les su­jets, chro­no­phages, de re­prise des en­tre­prises en dif­fi­cul­té GM&S dans la Creuse, Whirl­pool dans la Somme, ou en­core TIM dans le Nord.

La feuille de route de Jean-Pierre Flo­ris se­ra pré­ci­sée ce mer­cre­di et dé­ter­mi­ne­ra dans quelle me­sure sa mis­sion s’étend, au-de­là du trai­te­ment des cas sen­sibles de «ca­nards boi­teux», à la re­vi­ta­li­sa­tion du tis­su in­dus­triel fran­çais.

La créa­tion de poste de dé­lé­gué in­ter­mi­nis­té­riel fait écho à de mul­tiples ini­tia­tives, pas tou­jours concluantes, dé­ci­dées par les gou­ver­ne­ments suc­ces­sifs pour l’ac­com­pa­gne­ment spé­ci­fique de l’in­dus­trie. Le man­dat de Ni­co­las Sar­ko­zy avait été ce­lui de la créa­tion, en pleine ré­ces­sion, des com­mis­saires à la ré­in­dus­tria­li­sa­tion. Ce­lui de Fran­çois Hol­lande avait don­né nais­sance aux com­mis­saires au re­dres­se­ment pro­duc­tif.

Avec Jean-Pierre Flo­ris, le gou­ver­ne­ment a fait le choix d’un homme qui connaît l’in­dus­trie et ses en­jeux de com­pé­ti­ti­vi­té de l’in­té­rieur.

DR

Jean-Pierre Flo­ris, dé­lé­gué in­ter­mi­nis­té­riel aux re­struc­tu­ra­tions in­dus­trielles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.