Rou­geole, la po­pu­la­tion n’est plus as­sez pro­té­gée

Après le dé­cès same­di à Poi­tiers d’une jeune femme de 31 ans non vac­ci­née contre la rou­geole, et les nom­breux cas ré­per­to­riés en France, Agnès Bu­zyn, la mi­nistre de la San­té, de­mande à ceux qui ne sont pas à jour de se faire vac­ci­ner.

Le Figaro - - SCIENCES - DA­MIEN MASCRET @dmas­cret

VAC­CI­NA­TION Il y a ces pro­fes­seurs de mé­de­cine, gou­rous an­ti­vac­ci­naux ou sim­ple­ment an­ti-la­bos qui af­firment de­puis des an­nées que la rou­geole est une ma­la­die bé­nigne et qui sous-en­tendent qu’il est inu­tile de se faire vac­ci­ner puisque l’on se­rait pro­té­gé plus long­temps après l’avoir contrac­té na­tu­rel­le­ment. Il y a ceux qui les croient… et des en­fants qui en meurent.

La ma­man de Jes­si­ca (31 ans) qui est dé­cé­dée same­di der­nier d’une rou­geole à Poi­tiers, «a la rage» contre le CHU de la ville où elle pense que sa fille a été conta­mi­née. L’en­quête en di­ra plus. Jes­si­ca n’était pas vac­ci­née, car lors­qu’elle était bé­bé, le vac­cin contre la rou­geole était re­com­man­dé sans fi­gu­rer dans les vac­cins obli­ga­toires, a ex­pli­qué sa mère. Pour elle comme pour beau­coup d’autres, « re­com­man­dé » était com­pris comme « fa­cul­ta­tif ».

La dé­ci­sion de la mi­nistre de la San­té, Agnès Bu­zyn, de re­ve­nir à une obli­ga­tion vac­ci­nale dès cette an­née au­ra le mé­rite de mettre fin à ces in­com­pré­hen­sions. Et d’amé­lio­rer la cou­ver­ture vac­ci­nale en France, qui avec le vac­cin tri­va­lent ROR (rou­geole, oreillons, ru­béole), n’était en 2015 que de 78,8 % pour les deux doses né­ces­saires, à l’âge de 24 mois. No­toi­re­ment in­suf­fi­sante pour in­ter­rompre la trans­mis­sion dans une po­pu­la­tion, puisque le seuil d’im­mu­ni­té de groupe né­ces­saire pour ce­la est d’en­vi­ron 95 %. La cou­ver­ture est même in­fé­rieure à 70 % dans cer­tains dé­par­te­ments (05, 09, 11, 12, 32, 39, 46 et 61) et n’at­teint au mieux que 87,8 % (75). Lun­di, l’Agence ré­gio­nale de san­té (ARS) de Nou­velle-Aqui­taine rap­pe­lait que « la cou­ver­ture vac­ci­nale était in­suf­fi­sante dans la ré­gion pour faire face à cette épi­dé­mie » (75,8 % de cou­ver­ture). L’ARS ajou­tait qu’il était urgent de vé­ri­fier que l’on avait bien re­çu deux doses de vac­cins dans la pe­tite en­fance (à l’âge de 12 et 18 mois). Le mes­sage est va­lable pour tous, et pas seule­ment dans cette ré­gion. «Les per­sonnes nées de­puis 1980 de­vraient avoir re­çu au to­tal deux doses de vac­cin tri­va­lent», li­ton dans le ca­len­drier vac­ci­nal 2018, pu­blié il y a quelques jours.

In­jec­tion pré­ven­tive

Mer­cre­di ma­tin, sur France In­ter, Agnès Bu­zyn était claire : «Je de­mande aux per­sonnes qui ne sont pas vac­ci­nées ou qui n’ont pas fait vac­ci­ner leurs en­fants de faire un rat­tra­page». Com­ment faire en pra­tique ? « Si l’on n’a ja­mais été vac­ci­né, il faut faire deux doses, si l’on a re­çu une seule dose, il faut faire la deuxième… et si l’on ne sait pas et que l’on est né après 1980, il faut faire au moins une dose », ex­plique au Fi­ga­ro le Pr Da­niel Florent, pé­diatre in­fec­tio­logue et vice-pré­sident du Co­mi­té tech­nique des vac­ci­na­tions. Et si l’on a plus de 38 ans ? « Des en­quêtes de sé­ro­pré­va­lence ont mon­tré que pra­ti­que­ment tous ceux qui sont nés avant 1980 ont été conta­mi­nés par la rou­geole !», ex­plique-t-il. Il est vrai que l’on comp­tait à l’époque plus de 600 000 cas par an en France ! Jes­si­ca au­rait-elle pu être sau­vée si elle avait été in­for­mée à temps des risques de conta­mi­na­tion et trai­tée pré­ven­ti­ve­ment ? Là aus­si, l’en­quête de­vra le dire mais il est cer­tain qu’une vac­ci­na­tion pré­ven­tive est pos­sible dans les 72 heures sui­vant le contact pré­su­mé avec un ma­lade. Il est même pos­sible d’ad­mi­nis­trer des im­mu­no­glo­bu­lines, en cas de contre-in­di­ca­tion au vac­cin (pa­tient im­mu­no­dé­pri­mé, femme en­ceinte, etc.), et ce­la même après 72 heures.

Deux doses à l’âge de 24 mois per­mettent de se pré­mu­nir contre la ma­la­die.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.