Il part à l’as­saut d’un fleuve russe ge­lé

En jan­vier 2018, l'aven­tu­rier Ar­mel Vrac, ori­gi­naire du Havre, par­ti­ra pour une nou­velle aven­ture, en Rus­sie. Il de­vra re­mon­ter le fleuve Amour à vé­lo, sur plus de 1000 km, à -40 °C.

Le Havre infos - - ILS FONT LE HAVRE -

l est adepte de dé­fis spor­tifs et d’aven­tures hu­maines. De­puis plu­sieurs an­nées, Ar­mel Vrac re­lève des dé­fis, en France et dans le monde. En jan­vier 2018, il se

Ilan­ce­ra dans une nou­velle aven­ture: al­ler dans l’Ex­trê­meO­rient de la Rus­sie pour re­mon­ter à vé­lo le fleuve ge­lé Amour, sous des tem­pé­ra­tures flir­tant au­tour des -40 °C. Un an après son pro­jet Seven sum­mits­com­pa­ny, où il a ar­pen­té les Alpes eu­ro­péennes à vé­lo, de la Slo­vé­nie à la France, Ar­mel Vrac éla­bore son nou­veau pro­jet, en so­li­taire, dans l’Ex­trême-Orient de la Rus­sie. « L’idée est de par­cou­rir le fleuve Amour ge­lé, à vé­lo. L’aven­ture se dé­rou­le­ra sur la par­tie russe du fleuve, de Kha­ba­rovsk jus­qu’à la mer d’Okhotsk, en 30 jours. » Un dé­fi de taille, qu’il de­vra ac­com­plir dans des condi­tions ex­trêmes, en pleine na­ture, et où les tem­pé­ra­tures hi­ver­nales chutent à -40 °C. « C’est une vie com­plè­te­ment dif­fé­rente, dans cette par­tie de la Rus­sie où la po­pu­la­tion est as­sez dé­lais­sée. » Pour bou­cler son bud­get d’au moins 15 000 eu­ros, l’aven­tu­rier re­cherche des spon­sors, et de­vrait lan­cer pro­chai­ne­ment une opé­ra­tion de fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif. V.G.

Plus d’in­for­ma­tions sur ACTU.FR/NOR­MAN­DIE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.