Dé­cou­vrez le yo­ga dy­na­mique avec Alexan­dra

Ab­be­vil­loise d’ori­gine, Alexan­dra Ber­nard est re­ve­nue dans sa ré­gion à deux pas de la Baie de Somme qu’elle af­fec­tionne comme pro­fes­seur de yo­ga. Elle pro­pose des classes de yo­ga dy­na­mique. Une ver­sion spor­tive de cette dis­ci­pline aux mul­tiples ver­tus.

Le Journal d'Abbeville - - Abbeville - Yann De­facque

Parc d’ac­ti­vi­té des 2 Val­lées. Non, le yo­ga ne se li­mite pas à mé­di­ter en adop­tant la po­si­tion du lo­tus.

Cet art de vivre, de mieux vivre, né en Inde il y a plus de 5 000 ans se dé­cline sous dif­fé­rentes formes. Comme le yo­ga dy­na­mique qu’en­seigne Alexan­dra Ber­nard au ca­bi­net pa­ra­mé­di­cal des deux Val­lées. Une vé­ri­table dis­ci­pline à part en­tière qui per­met d’être bien dans son corps et dans sa tête.

Ab­be­vil­loise d’ori­gine, Alexan­dra se dit ra­vie d’être re­ve­nue dans sa ré­gion, à deux pas de cette Baie de Somme qui lui a man­qué et qu’elle af­fec­tionne.

« J’ai sui­vi plu­sieurs for­ma­tions à Pa­ris et à Naples avant de de­ve­nir pro­fes­seur de yo­ga. J’ai tra­vaillé dix ans sur Pa­ris et je suis heu­reuse d’être re­ve­nue. La Baie de Somme est fan­tas­tique et pro­pice à cette dis­ci­pline. J’adore m’y res­sour­cer. Je ne par­ti­rai plus ! » nous confie la pro­fes­seur de yo­ga éga­le­ment contente d’avoir re­trou­vé une amie.

« Je pro­pose des classes de yo­ga au ca­bi­net pa­ra­mé­di­cal car j’ai été à l’école avec Jo­sé­phine (Dol­lé, ki­né­si­thé­ra­peute NDLR). On s’était per­du de vue après le Bac et quand on s’est re­trou­vé et qu’elle m’a par­lé de son pro­jet de ca­bi­net, je lui ai pro­po­sé de faire des cours de yo­ga. »

Et pour suivre les classes de yo­ga dis­pen­sées par Alexan­dra, il convient d’être en bonne condi­tion phy­sique. « Pen­dant un cours d’une heure, on en­chaîne une soixan­taine de pos­tures. On dé­bute par un échauf­fe­ment, on prend conscience de sa res­pi­ra­tion et on monte dou­ce­ment en in­ten­si­té. On tra­vaille le ren­for­ce­ment mus­cu­laire, l’équi­libre et la sou­plesse. La base res­tant la res­pi­ra­tion. »

Alexan­dra pour­sui­vant : « on re­des­cend en­suite en rythme vers un re­lâ­che­ment et je ter­mine par une re­laxa­tion gui­dée. On re­lâche chaque par­tie du corps jus­qu’à la dé­tente ab­so­lue. Mon but n’étant pas d’ar­ri­ver à une pos­ture mais le che­mi­ne­ment pour y par­ve­nir. »

Un en­chaî­ne­ment de pos­tures qui se veut fluide et to­nique, ryth­mé donc par la res­pi­ra­tion. Tan­dis que l’as­pect phy­sique to­ni­fie le corps, l’as­pect men­tal per­met d’éva­cuer les pen­sées né­ga­tives et aide à lut­ter contre le stress. Bref, le yo­ga d’Alexan­dra de­vrait être rem­bour­sé par la Sé­cu­ri­té So­ciale !

Ren­fo mus­cu­laire, équi­libre et sou­plesse

■PRA­TIQUE

Cours au ca­bi­net pa­ra­mé­di­cal des 2 Val­lées le lun­di et mar­di de 18h30 à 19h30. Sur ré­ser­va­tion via la page Fa­ce­book ou le site in­ter­net d’Alexan­dra Ber­nard. Cours aus­si à L’hô­tel des Cor­de­ries à St-Valery, à Berck et à Mers.

Alexan­dra Ber­nard pro­pose d’enchaîner une soixan­taine de pos­tures par cours

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.