Une nou­velle salle des fêtes pour Noël

Les tra­vaux de ré­no­va­tion de la salle des fêtes avancent bon train. On an­nonce la fin des tra­vaux avec près d’un mois d’avance et une ou­ver­ture des lieux pour l’arbre de Noël de la com­mune. Coup d’oeil sur le chan­tier avec Eric Mou­ton et Sté­phane Pe­tit…

Le Journal d'Abbeville - - Ponthieu-Marquenterre | Autour De Nouvion - Jo­hann Rauch

Ça sent le neuf. Eric Mou­ton, maire de Bui­gny-Saint-Ma­clou, n’est pas peu fier de la ré­no­va­tion en cours de la salle des fêtes com­mu­nale. « On y tra­vaille de­puis long­temps, c’était un dos­sier im­por­tant et voi­là que le chan­tier n’est plus très loin de tou­cher à sa fin » note le pre­mier ma­gis­trat qui compte bien ou­vrir les portes de la salle des fêtes ré­no­vées et agran­die pour l’arbre de Noël de la com­mune, « on peut peut-être même es­pé­rer y ser­vir le vin d’hon­neur du 11-No­vembre, mais il faut res­ter pru­dent on est en­core dans les tra­vaux en­suite il y au­ra le pas­sage de la com­mis­sion de sé­cu­ri­té. Tout ce­la prend du temps… ».

97 m2 plus grande

De son cô­té, Sté­phane Pe­tit, maître d’oeuvre ab­be­vil­lois, su­per­vise le dé­rou­le­ment des tra­vaux avec une cer­taine sa­tis­fac­tion : « nous avons pour le mo­ment un bon mois d’avance sur ce qu’on avait es­ti­mé au dé­part. C’est bon signe », et de pour­suivre « il y a onze corps de mé­tier re­pré­sen­té pour ce chan­tier. Il n’y avait pas de com­plexi­té ma­jeure, c’est une ré­no­va­tion avec une belle ex­ten­sion en os­sa­ture bois et bien en­ten­du iso­lée de 97 mètres car­rés ».

Pour le tour d’ho­ri­zon, di­sons que la salle des fêtes - ini­tia­le­ment an­cienne école at­te­nante au lo­ge­ment de l’ins­ti­tu­teur - a été re­pen­sée dans sa dis­tri­bu­tion qui da­tait d’une tren­taine d’an­nées. Cou­leurs ré­so­lu­ment claires en gris, blanc, et jaune dans les sa­ni­taires, nou­velles huis­se­ries et larges ou­ver­tures, pour une ex­ten­sion en ar­ron­di avec une avan­cée sur un jar­din en par­tie pa­vé (pa­vés ré­cu­pé­rés de l’an­cienne ter­rasse).

« Nous avons aus­si créé un hall plus spa­cieux, un vrai bar, un lo­cal ves­tiaire, et les an­ciens sa­ni­taires servent au­jourd’hui de coulisses et d’es­pace de ran­ge­ment. Au­jourd’hui, les sa­ni­taires ont trou­vé leur place dans la nou­velle par­tie, et ont na­tu­rel­le­ment été re­faits aux normes d’ac­ces­si­bi­li­té, tout comme l’en­semble de la struc­ture » ex­plique Eric Mou­ton, « c’était un im­pé­ra­tif pour conti­nuer à ac­cueillir du pu­blic. D’autre part, cette salle sert aus­si de can­tine au re­grou­pe­ment pé­da­go­gique in­ter­com­mu­nal des cinq com­munes en­vi­ron­nantes ».

Pour le mo­ment, et de­puis le dé­but des tra­vaux lan­cés en fé­vrier der­nier, les soixante-quinze élèves dé­jeunent dans les lo­caux com­mu­naux de le Titre, « dès le dé­but 2018, nous les ré­cu­pé­re­rons ici » sou­ligne le maire, « seule­ment on n’a au­cune idée de l’ave­nir des RPI, et de ce qu’il se­rait ju­di­cieux ou pas de créer une cui­sine pour un tel ser­vice… Et si un tel in­ves­tis­se­ment était né­ces­saire la com­mune de Bui­gnySaint-Ma­clou ne peut y pa­rer seule. Aus­si, la cui­sine est res­tée celle de l’an­cienne salle des fêtes. En re­vanche, nous avons in­ves­ti dans une mi­cro­sta­tion de ca­pa­ci­té su­pé­rieure à celle qui au­rait suf­fi si nous n’avions pas la can­tine. Pour le coup, la com­mune s’en est char­gée toute seule dans le prix glo­bal du chan­tier ».

Un mon­tant de l’ordre de 225 000 eu­ros, sub­ven­tion­né à hau­teur de 50 000 eu­ros par l’État et le dé­par­te­ment no­tam­ment pour les par­ties ac­ces­si­bi­li­té aux per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite, pour le reste la com­mune as­sume seule le coût du chan­tier. « Nous avons pré­vu un lo­cal de chauf­fe­rie qui pour l’ins­tant est vide. Là en­core, si le lieu de­meure une salle des fêtes clas­sique, le chauf­fage élec­trique est suf­fi­sant, si d’aven­ture on de­vait s’en ser­vir plus lar­ge­ment on peut y ins­tal­ler un chauf­fage cen­tral » dé­taille le maire bui­gna­cois.

Mon­sieur le maire ima­gine une inau­gu­ra­tion des lieux pour le dé­but d’an­née pro­chaine, « à l’oc­ca­sion des voeux de nou­velle an­née ça me pa­raît tout in­di­qué pour bien dé­mar­rer 2018 » concluait Eric Mou­ton dans un sou­rire.

Conti­nuer à ac­cueillir la can­tine, mais…

Eric Mou­ton et Sté­phane Pe­tit lors de la ri­tuelle réunion de chan­tier du mer­cre­di, au coeur des tra­vaux de ré­no­va­tion et d’ex­ten­sion de la salle des fêtes

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.