LE MÉ­CA­NISME DE L’IN­TOXI­CA­TION

Le Journal d'Abbeville - - Faits Divers -

Avec l’hi­ver, ar­rive le froid, la né­ces­si­té de se chauf­fer et le risque d’in­toxi­ca­tion au mo­noxyde de car­bone. Si ce risque reste mar­gi­nal, il touche néan­moins chaque an­née un mil­lier de foyers et cause une cen­taine de dé­cès en France. À l’ori­gine, un ap­pa­reil à com­bus­tion dé­fec­tueux et une mau­vaise ven­ti­la­tion. « Toute flamme consomme de l’oxy­gène, ex­pliquent les pom­piers. S’il n’y a plus de re­nou­vel­le­ment d’air dans la pièce, le taux d’oxy­gène baisse et la com­bus­tion est mau­vaise. Au lieu de pro­duire du gaz car­bo­nique, elle pro­duit du mo­noxyde de car­bone. »

In­odore et in­co­lore

Ce gaz in­odore et in­co­lore a la par­ti­cu­la­ri­té de se fixer sur les glo­bules rouges. Le sang va alors vé­hi­cu­ler le mo­noxyde de car­bone en lieu et place de l’oxy­gène. Pri­vé de cet élé­ment vi­tal, le cer­veau fonc­tion­ne­ra moins bien. La per­sonne in­toxi­quée va alors souf­frir de maux de tête, de nau­sées, de fa­tigue et de pa­ra­ly­sie mus­cu­laire. Néan­moins, il peut être dif­fi­cile de dis­tin­guer une in­toxi­ca­tion d’un état grip­pal. Un in­dice ce­pen­dant : « Si toute la fa­mille est at­teinte du même mal, on peut pen­ser au mo­noxyde de car­bone, ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.