Risques d’amendes pour des pas­se­relles an­ciennes

Il y a de nom­breuses huttes dans le hâble d’Ault et les ins­tal­la­tions datent par­fois de plu­sieurs di­zaines d’an­nées. Des pro­prié­taires sont au­jourd’hui me­na­cés d’amendes par l’agence fran­çaise pour la bio­di­ver­si­té pour leurs bâ­ti­ments.

Le Journal d'Abbeville - - Baie De Somme Sud - Ti­mo­thée Pe­tit­jean

Jean-Paul Vas­seur a ache­té une hutte sur Woi­gna­rue en 1987. Quand il l’achète, une pas­se­relle, sorte de pe­tit pont de bois, tra­verse dé­jà sa mare. Au­jourd’hui, le pro­prié­taire a été convo­qué par l’ins­pec­teur de l’en­vi­ron­ne­ment Ron­ny Blanchard, de l’agence fran­çaise pour la bio­di­ver­si­té, pour jus­ti­fier de ses ins­tal­la­tions. « J’ai été ap­pe­lé sur mon por­table alors que j’étais au che­vet de ma femme en phase ter­mi­nale. Je lui ai dit que je n’étais pas dis­po­nible pour le mo­ment pour cette rai­son et le len­de­main, j’ai re­çu ma pre­mière convo­ca­tion », ex­plique-t-il.

3h15 d’au­di­tion

Suite au dé­cès de sa femme, il ne se rend pas à la pre­mière convo­ca­tion. « J’ai re­çu une deuxième convo­ca­tion, alors que j’avais en­voyé un mail pour si­gna­ler le dé­cès de mon épouse. La pas­se­relle est là de­puis au moins trente ans, mais ap­pa­rem­ment ça ne pou­vait pas at­tendre », s’in­digne le pro­prié­taire. En­core en­deuillé et mal­gré un cer­ti­fi­cat mé­di­cal at­tes­tant de son état de san­té fra­gile, Jean-Paul Vas­seur se rend à la convo­ca­tion à Cor­bie.

Pen­dant son au­di­tion, qui du­re­ra 3h15, il ex­plique que la pas­se­relle était dé­jà là lors­qu’il a ache­té la hutte et le ter­rain, et qu’il ne peut donc jus­ti­fier d’au­to­ri­sa­tions de construc­tion. De plus, il a re­ven­du son ter­rain au conser­va­toire tout en gar­dant son usu­fruit et rien ne lui a ja­mais été si­gna­lé. La pas­se­relle n’est pas lé­gale car elle peut éga­le­ment ser­vir pour la pêche, mais Jean-Paul Vas­seur as­sure s’en ser­vir uni­que­ment pour cir­cu­ler sur son ter­rain. Le pro­cu­reur pren­dra la dé­ci­sion pour les amendes.

« J’ai le sen­ti­ment d’avoir été trai­té comme un cri­mi­nel pour quelques planches, qui sont là de­puis des di­zaines d’an­nées », pro­teste-t-il. Une si­tua­tion qui in­digne beau­coup de monde. Jacques Houart, pré­sident de l’as­so­cia­tion de sau­ve­garde des zones hu­mides, est conster­né par la si­tua­tion. « Les pas­se­relles sont faites pour chas­ser et non pê­cher. Je com­prends que l’agent doive faire res­pec­ter la loi, mais c’est la ma­nière de pro­cé­der qui n’est pas nor­male. Il ou­tre­passe ses droits », as­sène-t-il.

Outre l’as­pect rè­gle­men­taire, res­pec­té par les concer­nés, c’est la mé­thode qui est contes­tée.

Beau­coup sont concer­nés

« Il y a des pas­se­relles dans plein de huttes sur ces ter­rains. Ça veut dire qu’on est tous en in­frac­tion, on va de­voir uti­li­ser des barques pour cir­cu­ler dans nos ter­rains », iro­nise Jacques Houart. Il y a en ef­fet des di­zaines de huttes qui s’étendent de Ault à Cayeux-sur-Mer. Alex Pion, pré­sident de l’as­so­cia­tion de chasse ma­ri­time du lit­to­ral pi­card sud le confirme : « il va y avoir beau­coup de per­sonnes qui vont être en­nuyées. » Les voi­sins de Jean-Paul Vas­seur ont re­çu les mêmes convo­ca­tions par l’agence fran­çaise de la bio­di­ver­si­té.

Pour Fa­brice Vue, dé­lé­gué de la Somme pour la Ligue des sau­va­gi­niers fran­çais, l’af­faire prend trop d’am­pleur. « Per­sonne n’a ja­mais re­le­vé ces pro­blèmes de pas­se­relles au­pa­ra­vant et ce­la prend des pro­por­tions éle­vées. Mais il n’y a rien de grave, la fa­çon de faire de cet agent au­rait pu être mieux », as­sure-t-il. Jean-Paul Vas­seur se dit prêt à ré­no­ver voire en­le­ver sa pas­se­relle si celle-ci n’est pas lé­gale mais il es­père ne pas être le seul à ac­cu­ser le coup : « tout le monde doit être sur un pied d’éga­li­té, nous ne sommes pas les seuls avec mes voi­sins. Il y a des huttes qui ont des pas­se­relles vieilles de plus de cin­quante ans sur la zone ».

Contac­té, Ron­ny Blanchard n’a pas ré­pon­du à nos ap­pels.

Jean-Paul Vas­seur pos­sède une hutte de­puis trente ans et la pas­se­relle y était dé­jà à son achat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.