Le chan­tier de l’église a ré­ser­vé quelques sur­prises

Le Journal d'Abbeville - - Autour D’ailly-Le-Haut-Clocher - Oli­vier Bac­quet

Des tra­vaux sont en cours de­puis cet été à Mes­nilDom­queur, afin de conso­li­der la fa­çade de l’église. Quelques mau­vaises sur­prises sont ve­nues alour­dir la fac­ture…

Pa­tri­moine. C’est le chan­tier de l’an­née à Mes­nil-Domqueur : la fa­çade de l’église est en cours de res­tau­ra­tion de­puis cet été. Deux ans après la chute de plu­sieurs pierres, la mu­ni­ci­pa­li­té de Phi­lippe Pier­rin a dû se ré­soudre à en­tre­prendre ce chan­tier, qui re­pré­sente un cin­quième du bud­get an­nuel, pour ce pe­tit vil­lage de 80 ha­bi­tants.

Ce pro­jet est, il est vrai, ar­ri­vé au bon mo­ment : à temps pour pro­fi­ter des sub­ven­tions de l’an­cienne communauté de com­munes du Haut-Clo­cher (7 800 €), ain­si que de la ré­serve par­le­men­taire du Sé­na­teur Da­niel Du­bois (6 000 €). L’État a éga­le­ment fi­nan­cé à hau­teur de 20 %. « Au­jourd’hui, avec la nou­velle communauté de com­munes du Pon­thieu-Mar­quen­terre, et avec la sup­pres­sion de la ré­serve par­le­men­taire, bou­cler le bud­get au­rait été plus dif­fi­cile », re­con­naît le maire.

Pour­tant, l’ur­gence était là : après la chute de pierres en 2015, des bar­rières de sé­cu­ri­té avaient été ins­tal­lées au­tour de l’église. De nom­breux élé­ments de ma­çon­ne­rie de­vaient être chan­gés, et l’en­semble de la fa­çade conso­li­dée. Le tailleur de pierre ab­be­vil­lois Eric Chevallier, à qui le chan­tier a été confié, a d’ailleurs eu quelques mau­vaises sur­prises au cours des tra­vaux.

Un ébou­le­ment s’est ain­si pro­duit lorsque des pierres ont été re­ti­rées du contre­fort : c’est le tout-ve­nant consti­tué de pierres et de terre et pré­sent entre les deux « vrais » murs, qui s’est échap­pé. Une mésa­ven­ture qui a pous­sé l’ar­ti­san à conso­li­der cer­tains pans. « Nous avons dû pré­voir plus de briques », ex­plique Phi­lippe Pier­rin.

L’as­pect de l’église s’en trouve lé­gè­re­ment mo­di­fié, même si l’es­prit en est conser­vé. Sur­tout, c’est l’en­ve­loppe pré­vue pour les tra­vaux qui se trouve aug­men­tée : de 40 000 €, la fac­ture est pas­sée au­jourd’hui à près de 50 000 €. Ce sur­coût com­prend éga­le­ment les deux ti­rants que l’ar­ti­san doit ins­tal­ler ces jours-ci afin de conso­li­der la fa­çade, sur la­quelle le lourd clo­cher exerce une pres­sion im­por­tante.

Autre mau­vaise sur­prise : l’état du plan­cher par le­quel on ac­cède à ce clo­cher, qui doit lui aus­si être chan­gé. En­fin, Eric Chevallier s’est ren­du compte du­rant le chan­tier que l’une des poutres qui sou­tient ce même clo­cher ne re­pose plus en­tiè­re­ment sur la ma­çon­ne­rie. Des tra­vaux de conso­li­da­tion vont là aus­si de­voir être en­vi­sa­gés.

Mais le ré­sul­tat est - dé­jà - là. Avant même la fin du chan­tier, qui de­vrait ar­ri­ver à son terme avant la fin de l’an­née, l’église a re­trou­vé une nou­velle jeu­nesse. Au moins en ce qui concerne son as­pect ex­té­rieur…

Un ébou­le­ment in­at­ten­du

Le maire Phi­lippe Pier­rin suit de près l’avan­cée des tra­vaux

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.