La mai­son du peuple fer­mée pour « pé­ril »

Le Journal d'Abbeville - - La Une -

La salle des fêtes de Saint-Ouen est fer­mée de­puis quelques jours, après la dé­cou­verte d’un dom­mage sur la char­pente. Ju­gée dan­ge­reuse, elle n’ac­cueille­ra pas les tra­di­tion­nels voeux du maire. D’im­por­tants tra­vaux y se­ront réa­li­sés.

Fer­mée au pu­blic. C’est une pre­mière de­puis bien long­temps : il n’y au­ra pas de cé­ré­mo­nie des voeux du maire en jan­vier à Saint-Ouen. En cause : la fer­me­ture tem­po­raire de la « mai­son du peuple », dé­ci­dée dans l’ur­gence il y a quelques jours. Cette salle des fêtes « consti­tue un pé­ril pour la sé­cu­ri­té des per­sonnes » peut-on ain­si lire sur l’ar­rê­té mu­ni­ci­pal ac­cro­ché à la porte d’en­trée.

La toi­ture plon­geait

Fin no­vembre, les em­ployés com­mu­naux ont dû mon­ter sur le toit de la mai­son du peuple suite à des pro­blèmes de gout­tières. Ils y ont dé­cou­vert qu’elle plon­geait par en­droits, sur la par­tie ar­rière du bâ­ti­ment, celle qui abrite la salle des fêtes el­le­même (la par­tie avant, qui donne sur la rue, étant celle du hall d’en­trée et des dé­pen­dances).

« J’ai im­mé­dia­te­ment pré­ve­nu le cou­vreur, qui a dû re­ti­rer des tuiles pour consta­ter les dé­gâts : il n’y avait pas de fuites, mais des poutres sont fen­dues, voire cas­sées », ex­plique le maire Lyne Ele­tufe, qui a im­mé­dia­te­ment pris un ar­rê­té in­ter­di­sant l’ac­cès à la salle des fêtes. Fer­me­ture jus­ti­fiée par « l’af­fais­se­ment des ma­driers de la char­pente ».

Un af­fais­se­ment in­vi­sible de la salle

De quand date cet af­fais­se­ment ? Dif­fi­cile à dire : dans cette par­tie de la mai­son du peuple, il n’y a pas de gre­nier, mais un pla­fond ten­du qui ne per­met pas de voir la char­pente ou d’y avoir un ac­cès di­rect. « Ce faux pla­fond a été ins­tal­lé il y a en­vi­ron 25 ans, rap­pelle Lyne Ele­tufe. S’il y avait eu un pro­blème à cette époque, ce­la se se­rait re­mar­qué. »

Outre l’ar­rê­té in­ter­di­sant l’ac­cès au bâ­ti­ment, le maire a ra­pi­de­ment ac­cep­té le de­vis pré­sen­té par le cou­vreur : en­vi­ron 30 000 € pour re­faire la char­pente et la toi­ture, qui se­ra re­faite en plaques acier de la cou­leur des tuiles. Pour cette salle au coeur de la vie lo­cale, la mu­ni­ci­pa­li­té a vou­lu al­ler vite : les tra­vaux com­men­ce­ront ain­si dès le 8 jan­vier, et de­vraient être ter­mi­nés pour la fin du mois.

Tra­vaux en jan­vier

La zum­ba et le ju­do qui s’y re­trouvent chaque se­maine se­ront donc vrai­sem­bla­ble­ment en va­cances for­cées du­rant ce mois de jan­vier, et le maire a dû se ré­soudre à an­nu­ler sa cé­ré­mo­nie des voeux, qui au­rait dû se dé­rou­ler le 6 jan­vier. « On a pen­sé à la trans­fé­rer à la salle des sports, mais elle n’est pas chauf­fée, ex­plique Lyne Ele­tufe. Quant à la salle de la mai­rie, elle est trop pe­tite. »

Ses voeux à la po­pu­la­tion, la pre­mière ma­gis­trate les pro­digue pour une fois par l’in­ter­mé­diaire du bul­le­tin mu­ni­ci­pal, dis­tri­bué ces jours-ci. En at­ten­dant de pou­voir re­nouer avec la tra­di­tion dès jan­vier 2019.

O.B. avec M.D.

La mai­son du peuple est in­ter­dite au pu­blic

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.