À la man­geoire

Le Journal d'Abbeville - - Nature -

Une man­geoire peut fa­ci­le­ment ac­cueillir entre no­vembre et mars une tren­taine d’es­pèces dif­fé­rentes. Des ob­ser­va­tions in­at­ten­dues peuvent avoir lieu comme ce Pic épeiche sus­pen­du aux ca­ca­huètes fraîches avec la coque que vous avez pris soin d’en­fi­ler pa­tiem­ment en guir­lande à un fil de fer. Une Fau­vette à tête noire peut être can­di­date à hi­ver­ner, le mâle avec sa ca­lotte noire, la fe­melle avec sa ca­lotte mar­ron. Ce se­ra sans nul doute l’oc­ca­sion d’ob­ser­ver des es­pèces plus rares comme le Moi­neau fri­quet en to­tale perte d’ef­fec­tifs dans notre ré­gion. Des Gros­becs (© Ma­ri­thé et Alain) nous sont si­gna­lés dans beau­coup de man­geoires suite à la belle mi­gra­tion d’oc­tobre. Une man­geoire n’est d’au­tant plus at­trac­tive que si votre jar­din est riche en buis­sons, haies et arbres frui­tiers. Élé­ments im­por­tants n’ac­ti­vez votre man­geoire que de no­vembre à fé­vrier et pen­sez à dés­in­fec­ter de temps en temps le pla­teau à l’eau de Ja­vel pour évi­ter les risques d’in­fec­tions. Vous n’êtes vrai­ment pas bri­co­leur, vous trou­vez des man­geoires dans les jar­di­ne­ries, ou aux bou­tiques de la Mai­son de la Baie à Lan­chères ou au parc du Mar­quen­terre et deux ex­cel­lents bou­quins aux édi­tions De­la­chaux et Niest­lé :

« Nour­rir les pe­tits ani­maux en hi­ver » et « la Na­ture sous son toit » de Jean-Fran­çois No­blet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.