L’an­cien évêque mis en exa­men

Le Journal de Gien - - Faits Divers - Justice -

L’an­cien évêque d’Or­léans An­dré Fort vient d’être mis en exa­men pour ne pas avoir dé­non­cé les actes pédophiles d’un prêtre de Lor­ris dont il avait eu connais­sance.

■ Évêque d’Or­léans de 2002 à 2010, Mgr An­dré Fort avait eu connais­sance des actes d’agres­sions sexuelles com­mis par le père de Cas­te­let, prêtre à Lor­ris lors d’un camp de va­cances en 1993, dans les Py­re­nées­At­lan­tiques.

En 2011, l’une des trois vic­times dé­sor­mais adulte et qui était âgé d’une dou­zaine d’an­nées à l’époque, avait écrit à Mgr Bla­quart, le suc­ces­seur d’An­dré Fort, pour l’in­for­mer des faits com­mis.

Au cours de l’ins­truc­tion, Mgr An­dré Fort avait été en­ten­du en qua­li­té de té­moin as­sis­té, ayant re­con­nu qu’il avait été in­for­mé des actes com­mis par le père de Cas­te­let, 67 ans au­jourd’hui. Ce der­nier avait seule­ment été mis à l’écart de tout contact avec des jeunes au sein du dio­cèse.

Jeu­di 8 j uin, l e j uge d’ins­truc­tion en charge de l’af­faire du père de Cas­te­let a mis en exa­men Mgr An­dré Fort, âgé au­jourd’hui de 81 ans, pour non­dé­non­cia­tion de crime. À no­ter que deux autres évêques avaient of­fi­cié entre 1993 et 2002, Re­né Pi­can­det, dé­cé­dé en 1997 et Gé­rard Dau­court.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.