EN BREF

Le Journal de Gien - - Region -

■ Otis monde

Le groupe Otis a été créé en 1853 par l’Amé­ri­cain Eli­sha Graves Otis, le créa­teur du « pa­ra­chute », sys­tème de frein au­to­blo­quant qui vient ser­rer au­to­ma­ti­que­ment les rails. Otis, membre du conglo­mé­rat amé­ri­cain UTC, em­ploie près de 67.400 per­sonnes.

■ Otis France

Le groupe compte trois sites en France : ce­lui de Gien, qui a pro­duit 11.500 as­cen­seurs made in France en 2016, « un chiffre crois­sant », ana­lyse Fa­bienne Lo­réal, di­rec­trice ; ce­lui d’Ar­gen­teuil, qui en­re­gistre 18.000 com­mandes par an ; ce­lui de Rois­sy, avec 170.000 ré­fé­rences en ca­ta­logue.

■ Otis Gien

Le site Otis de Gien date de 1961 et s’étend sur 42.000 m². L’en­tre­prise se spé­cia­lise dans la pro­duc­tion d’as­cen­seurs com­plets et de portes d’as­cen­seur. Elle compte plus de 600 em­ployés et une cen­taine d’in­té­ri­maires.

■ No­to­rié­té

Le groupe mon­dial a un beau pal­ma­rès à son ac­tif : sur les onze plus grandes tours au monde, Otis peut se tar­guer d’avoir ven­du ses as­cen­seurs à dix d’entre elles, dont l’ac­tuelle plus grande, celle de Burj Kha­li­fa (828 mètres) à Du­baï.

■ Mar­ché eu­ro­péen

À l’in­verse des mar­chés amé­ri­cain et asia­tique qui tra­vaillent plus sur des bu­reaux, le mar­ché eu­ro­péen se tourne en prio­ri­té sur le parc ré­si­den­tiel, avec des moyennes à cinq ou six ni­veaux.

■ Parc fran­çais

Le parc fran­çais des as­cen­seurs est as­sez vieillis­sant. « La plu­part ont plus de 25 ans et 25 % d’entre eux ont plus de 40 ans », confirme Fa­bienne Lo­réal. Otis en­tre­prend donc ré­gu­liè­re­ment des ré­no­va­tions par l’in­ter­mé­diaire de ses opé­ra­teurs de ter­rain.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.