À l’aé­ro­drome, la piste ral­lon­gée de 200 mètres

Le Journal de Gien - - La Une - RÉ­MI BI­CHON

De­puis le mois d’août, des en­gins de chan­tier s’ac­tivent pour ral­lon­ger de 200 m la piste de l’aé­ro­port du Loi­ret pour la mettre aux normes eu­ro­péennes.

« C’est l’évo­lu­tion des normes eu­ro­péennes qui nous contraignent à l’al­lon­ge­ment de la piste », in­dique Jean­Fran­çois Vas­sal, le di­rec­teur de l’aé­ro­port du Loi­ret, en évo­quant les tra­vaux qui s’y dé­roulent de­puis le dé­but août.

Perte de tra­fic in­ter­na­tio­nal

« Des clients de l’aé­ro­drome n’y ve­naient dé­jà plus et ce­la a im­pac­té consi­dé­ra­ble­ment l’ex­ploi­ta­tion, on est pas­sé de 108 vols en tra­fic in­ter­na­tio­nal à 68 », sou­ligne le di­rec­teur en par­lant des nou­veaux co­ef­fi­cients de ma­jo­ra­tion de dis­tance au dé­col­lage et à l’at­ter­ris­sage en fonc­tion de la mé­téo im­po­sés par la ré­gle­men­ta­tion aé­rienne eu­ro­péenne. Le SMAEDAOL (syn­di­cat mixte de l’aé­ro­port) que pré­side le pré­sident du con­seil dé­par­te­men­tal Hugues Sau­ry a donc dé­ci­dé l’al­lon­ge­ment de la piste qui va ain­si pas­ser de 1.400 à 1.600 m de lon­gueur, la lar­geur res­tant la même, 30 m. Le gros oeuvre, confié à Eu­ro­via, a né­ces­si­té un bud­get de 1,6 mil­lion d’eu­ros au­quel s’ajoutent le nou­veau ba­li­sage et des aires d’at­tente pour 200.000 €, soit un coût to­tal de 1,83 mil­lion d’eu­ros. Si le gros oeuvre est bien avan­cé, ce n’est pas avant le 24 oc­tobre pro­chain que la piste ral­lon­gée, et en­tiè­re­ment rai­nu­rée, se­ra of­fi­ciel­le­ment dis­po­nible. Des tra­vaux pré­pa­ra­toi­ res ont consis­té à la créa­tion d’un bas­sin de ré­ten­tion des eaux de 12.000 m² et d’une conte­nance de 2.225 m3. Les tra­vaux de gros oeuvre ont eu lieu du 7 août au 1e sep­tembre avec fer­me­ture to­tale de la piste en dur, celle en herbe étant res­tée ac­ces­sible. r

Pas du goût des op­po­sants

Du cô­té des as­so­cia­tions de dé­fense des ri­ve­rains de l’aé­ro­drome, An­neJoëlle Le­gourd, du Ca­rillon de Com­breux, ne cache pas sa co­lère après la réunion de la com­mis­sion consul­ta­tive d’en­vi­ron­ne­ment du 6 sep­tembre der­nier : « On est mis une fois de plus de­vant le fait ac­com­pli ». « Nous n’étions pas au cou­rant de ces tra­vaux que j’ai dé­cou­vert fin août », in­dique An­neJoëlle Le­gourd. « Lors du pré­cé­dent al­lon­ge­ment de la piste en 2002, on nous avait dit qu’il n’y au­rait ja­mais d’avion de type ATR 42 à Saint­De­nis alors qu’il y en a main­te­nant », pour­suit la pré­si­dente du Ca­rillon, ajou­tant « qui nous dit que de­main ils n’ac­cueille­ront pas des Air­bus » ! À l’ap­pui de son pro­pos, cette phrase re­le­vée dans un do­cu­ment trans­mis aux au­to­ri­tés : « Si cette amé­lio­ra­tion n’a pas pour ob­jec­tif d’aug­men­ter le tra­fic aé­rien, des aé­ro­nefs de taille lé­gè­re­ment su­pé­rieure pour­ront ain­si at­ter­rir ou dé­col­ler de l’aé­ro­port ». « Pour ac­cueillir des avions de type pe­tit Air­bus, il fau­drait au mi­ni­mum une piste de 1.800 m et de 45 m de large », pré­cise de son cô­té Jean­Fran­çois Vas­sal. Par ailleurs, Anne­Joëlle Le­gourd avance que pour ces tra­vaux, une de­mande d’avis sur l’eau au­rait dû être dé­po­sée au­près de la pré­fec­ture. La DDT lui a ré­pon­du que « nous n’avons pas trace de dos­sier au titre de la loi sur l’eau pour l’ex­ten­sion de la piste de l’aé­ro­drome de Saint­De­nis­de­l’Hô­tel ». « C’est ré­pré­hen­sible, la pré­fec­ture de­vrait sai­sir le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique », es­time l’op­po­sante qui a dé­jà été dé­bou­tée par deux fois de ses ac­tions en jus­tice contre l’agran­dis­se­ment pré­cé­dent. Et d’at­ti­rer aus­si l’at­ten­tion de la pré­fec­ture sur le fait qu’il n’y ait pas eu d’en­quête pu­blique « alors que le mon­tant des tra­vaux an­non­cé par le SMAEDAOL est très proche du seuil lé­gal ».

Une vue des tra­vaux qui vont por­ter la piste de 1.400 à 1.600 m, la met­tant ain­si en confor­mi­té avec les nou­velles normes aé­riennes eu­ro­péennes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.